Consulter ses comptes en banque sur mobile, une pratique risquée

Consulter ses comptes en banque sur mobile, une pratique risquée

Les smartphones et les tablettes sont pratiques pour suivre en temps réel l’évolution de ses comptes bancaires. Cependant des pirates informatiques tentent de plus en plus de dérober les données des utilisateurs.

Les banques deviennent nomades facilement accessibles

50. C’est le nombre de banques dans le monde victimes d’une attaque visant leurs clients. En France, ce sont 18 banques qui ont été touchées récemment. Les pirates informatiques s’en prennent directement aux clients de ces établissements. Comment ? Grâce aux nouvelles technologies.

En effet, depuis la révolution numérique rencontrée au cours des années 2000 de nouveaux usages sont entrés dans les mœurs. Dorénavant, chaque Français détenteur d’un smartphone ou d’une tablette est en mesure de consulter son compte en banque depuis n’importe quel lieu. L’accès aux données bancaires nécessite uniquement d’être connecté au réseau internet. Les applications développées par les banques sont fortement sécurisées.

Mais depuis quelques jours, des alertes sont lancées dans le monde entier. Un virus mis au point par des personnes mal intentionnées se fait passer pour l’application bancaire « officielle ». A la manière d’un cheval de Troie, le logiciel malveillant GM Bot profite de cette dissimulation pour récolter les données et mots de passe envoyés par le client.

Les applications bancaires officielles pour se protéger

En dérobant ces informations, les pirates ont ainsi accès aux comptes en banques des victimes. Celles-ci peuvent leur permettre d’effectuer des virements à l’insu des titulaires des comptes.

Pour se prémunir de ces mauvaises pratiques, il est fortement recommandé de télécharger des applications sur les plateformes officielles Android et Apple.

L’application officielle Solutis, qui ne collecte aucunes données sensibles, est elle-même disponible gratuitement sur les sites sécurisés Google Play et App Store. Elle permet notamment de simuler un rachat de crédits. Cette opération bancaire vise à réduire les mensualités d’un emprunteur. La simulation donne, à titre indicatif, le montant de la mensualité obtenue après un regroupement de crédits immobiliers et de prêts à la consommation.