Carte bancaire : le cryptogramme dynamique séduit

Carte bancaire : le cryptogramme dynamique séduit

Proposée en France depuis 12 mois, la carte bancaire à cryptogramme dynamique ajoute une nouvelle couche de sécurité pour les transactions. En changeant chaque demi-heure, elle limite les utilisations frauduleuses.

Sécuriser les achats en ligne

En moins de 20 années, le numérique a radicalement modifié les habitudes de consommation. Aujourd’hui, les achats en ligne sont devenus incontournables et cela s’est encore vérifié à l’occasion de la période des fêtes 2017 qui vient de s’achever. Acheter en ligne permet d’élargir l’offre par rapport à celle proposée en boutique mais aussi d’être plus pratique en matière de commande. C’est d’ailleurs le mode de règlement qui inquiète les plus récalcitrants.

Car à moins de se servir des solutions de portefeuilles numériques, l’usage de la carte bancaire est inévitable. Afin de valider une transaction, le commerce en ligne exige trois coordonnées de la part du titulaire de la carte : son numéro, sa date de validité et son cryptogramme. Ce dernier est un code à 3 chiffres qui permet d’authentifier la carte. En son absence, l’achat ne peut aboutir.

Cependant, il existe un risque que ces données soient dérobées à l’insu de l’acheteur et du vendeur. En cas de vol de données, ces dernières pourront être revendues à des personnes malintentionnées. Une fois ces informations obtenues, le receleur peut les utiliser pour réaliser des achats. La victime ne se rendra compte de la duperie qu’en consultant ses comptes.

Un cryptogramme qui change toutes les 30 minutes

Les éditeurs de cartes bancaires proposent une parade pour se prémunir des paiements frauduleux. En effet depuis un an, certains établissements bancaires proposent à leur client une carte avec cryptogramme dynamique. C’est-à-dire que les 3 chiffres changent régulièrement, en l’occurrence ici toutes les 30 minutes. Pour se faire, la carte est équipée d’un écran digital où le code est réactualisé. Une pile intégrée dans la carte permet le fonctionnement du code dynamique.

Ainsi, en cas de vol des données bancaires, le pirate ne pourra pas les utiliser frauduleusement après le délai d’une demi-heure. Les banques sont satisfaites du succès de la carte dynamique qui a su séduire plus de 200 000 usagers français. En 2017, environ 1 million de transactions ont été passées grâce à ce nouveau moyen de paiement. Ce service sécurisant est facturé plus cher que pour une carte de paiement classique.

Néanmoins, les clients bancaires doivent garder en tête que leur établissement est légalement obligé de rembourser les paiements frauduleux et cela quel que soit le niveau de prestation de la carte bancaire.


Dernières actualités Banque
Après les Millenials, les familles sont les cibles des banques Après les Millenials, les familles sont les cibles des banques 20/10/2018 - Un service bancaire pour toute la famille. Voici la nouvelle offre proposée par un établissement bancaire. Pour fidéliser,...
Infographie : les fonds responsables prennent du galon Infographie : les fonds responsables prennent du galon 19/10/2018 - Depuis quelques années, le monde de la finance commence à faire ses premiers pas en direction d’investissements « ...
Quand les banques veulent profiter du boom de la LOA Quand les banques veulent profiter du boom de la LOA 18/10/2018 - Depuis quelques années, la LOA (location avec option d’achat) est devenue le principal mode de financement de véhicules...
Le paiement mobile ne décolle pas en France Le paiement mobile ne décolle pas en France 17/10/2018 - Alors que les transactions par le biais des mobiles sont destinées à un avenir radieux, les premiers chiffres révélés...
Quand la hausse de l’endettement privé inquiète la Banque de France Quand la hausse de l’endettement privé inquiète la Banque de France 16/10/2018 - Malgré la baisse du nombre de cas de surendettement, l’endettement privé a progressé de 5 % en France l’année dernière....