0 800 860 860

Solutis vous informe de l'actualité du rachat de crédit, du prêt consommation, du crédit immobilier et des solutions au surendettement.

Les Français et le regroupement de crédits, c’est une histoire, commencée au début des années 1980, qui dure et qui marque les esprits. Cependant, comment les Français s’y prennent-ils ? Comment les emprunteurs envisagent-ils leur projet de rachat de crédit ?

En France comme dans les autres pays Européens, le crédit l’habitat représente la majorité de l’endettement des ménages. Dans l’hexagone, le taux d’endettement à beau augmenté ces dernières années, il reste légèrement moins important que la moyenne Européenne.

Les banques et leurs intermédiaires ne cessent de le marteler. Les taux d’emprunts immobiliers sont historiquement bas. De ce fait, si le moment est idéal pour acheter sa première résidence principale ou faire un rachat de crédit immobilier, c’est aussi le moment de vendre pour acheter plus grand.

Si le niveau actuel des taux est une bonne nouvelle pour les accédants à la propriété, la conjoncture actuelle peut l’être aussi pour ceux remboursent déjà un crédit immobilier. La période est idéale pour faire racheter ses encours. Cependant, peut-on perdre ses avantages en faisant racheter son prêt à l’accession sociale ?

Si faire de la banque qui finance son projet immobilier sa banque principale est souvent une condition indispensable pour l’obtention d’un prêt à l’habitat, qu’en est-il dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier ?

L’octroi des prêts à l’habitat et le financement des rachats de crédit immobilier vont faire l’objet de nombreuses obligations dans les semaines et mois à venir. Le décret d’application de la directive Européenne paru le 13 mai, précise les dates d’entrée en vigueur des nouvelles exigences réglementaires.

Les nouvelles normes internationales préconisées par le Comité de Bâle pourraient impacter le crédit immobilier en France. L’inquiétude des professionnels du secteur a poussé le sénat à adopter une nouvelle proposition pour préserver le prêt à l’habitat à la Française.

Les intermédiaires de banques régulièrement identifiés comme des courtiers par les emprunteurs sont nombreux à proposer des offres de rachat de prêts. Lequel faut-il choisir ? Existe-t-il des éléments d’identification pour choisir la meilleure structure ? Voici quelques pièges à éviter.

Même si tous les emprunteurs solvables et éligibles aux critères de financement des banques peuvent prétendre à un regroupement de crédits, force est de constater que les conditions peuvent évoluer au fil du temps. Voici 5 astuces à adopter pour obtenir un financement après 50 ans.

Selon les chiffres publiés par la Banque de France, la production des crédits à la consommation a progressé de 5,2 % sur un an à fin mars. Les chiffres de l’institution montrent aussi une baisse des renégociations et de rachats de crédits au 1er trimestre 2016.

Dans la conjoncture actuelle, de nombreux emprunteurs optent pour le rachat de prêt immobilier afin de bénéficier des conditions actuelles de financement. Voici 5 conseils pour évaluer cette opération bancaire et éviter d’éventuelles mauvaises surprises.

Certes, des décotes supplémentaires ont été appliquées aux taux d’emprunts immobilier le mois dernier, mais certains intermédiaires bancaires constatent que la tendance baissière commence à ralentir.

Venu des pays anglo-saxons dans les années 80, le rachat de prêts est devenu une opération bancaire à part entière. Cependant, avant d’y recourir, il est important de synthétiser tous les éléments concernant un projet de regroupement de crédits.