0 800 860 860

Solutis vous informe de l'actualité du rachat de crédit, du prêt consommation, du crédit immobilier et des solutions au surendettement.

Du renforcement de l’information de l’emprunteur à l’évaluation du bien immobilier en passant par le changement de régime du prêt travaux supérieur à 75 000 euros, un certain nombre de mesures concernant le prêt immobilier sont entrées en vigueur depuis le 1er juillet.

Depuis le début de l’année, le même scénario se répète. Les taux d’intérêt immobiliers sont toujours orientés à la baisse. En ce mois de juillet, la moyenne a franchi un nouveau plancher, mais les taux records sont réservés à un profil emprunteur bien déterminé. Qui sont ces emprunteurs ?

En Belgique et au Danemark, des particuliers gagnent de l’argent grâce aux emprunts à taux négatifs. En France, les banques redoutent cette situation qui demeure pourtant quasi-impossible.

Selon les dernières données de l’Observateur Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont atteint un nouveau plancher historique en ce mois de juillet. Dans ce contexte favorable aux emprunteurs souhaitant acheter un bien immobilier ou racheter leurs encours, les intermédiaires bancaires parviennent à décrocher des offres plus attractives que la moyenne affichée.

La période estivale est propice aux voyages à l’étranger. Si les paiements par carte bancaire sont pratiques, ils peuvent vite devenir onéreux que l’on soit dans la zone Euro ou dans le reste du monde.

La marque à la pomme propose aux consommateurs français de régler leurs achats avec leur iPhone ou iPad. Pour l’instant, l’usage de ce nouveau mode de paiement sans contact se limite aux enseignes partenaires.

A partir du 1er août prochain, le taux de rémunération des PEL (plan épargne logement) sera revu à la baisse. Il passera de 1,5 % à 1 %, soit son niveau le plus bas jamais atteint. Une mauvaise nouvelle pour les épargnants, mais une opportunité pour les futurs acquéreurs. Voici les explications.

Certes, les conditions de crédits n’ont jamais été aussi attractives. Certes, la concurrence est de plus en plus acharnée entre les banques, mais les taux d’intérêt les plus bas profitent particulièrement aux meilleurs profils emprunteurs, selon les données officielles de la Banque de France.

Selon les dernières publications de la Banque de France et des intermédiaires bancaires, le taux de croissance annuelle des prêts accordés aux particuliers est en hausse, sous l’effet de la hausse des demandes de rachat de crédit et de l’attractivité des conditions actuelles de financement.

Un emprunteur ayant tous ses comptes bancaires en ligne et assurant « lui-même » la gestion de ses comptes peut tout à fait recourir à un rachat de ses crédits via internet, sans avoir à changer de domiciliation bancaire. Le rachat de prêts peut se faire par le biais d’une banque en ligne ou via un intermédiaire bancaire.

Du retour des renégociations au succès du PTZ 2016 en passant par la concurrence entre les établissements bancaires, tous les paramètres montrent le dynamisme du crédit immobilier au second trimestre 2016.

Le gouvernement a annoncé la mise en place en 2017 d’une nouvelle taxe sur l’immobilier. Si son taux variera selon les régions, cette taxe s’appliquera au foncier bâti des entreprises et des ménages.

L’achat cash d’une voiture a fait son temps. Désormais, les particuliers souscrivent davantage un crédit auto. La location avec option d’achat devient elle aussi plus attractive.

Depuis le 1er juillet 2016, date d’entrée en vigueur d’un règlement Européen simplifiant l’usage de la signature électronique, certains établissements bancaires permettent à leurs clients la souscription d’un crédit immobilier 100 % en ligne.

Selon les premiers baromètres pour le mois de juillet, le taux d’intérêt des crédits immobiliers sont en encore en baisse. Les banques continuent à se concurrencer en pleine période estivale. Une stratégie assez inattendue.

Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis