0 800 860 860

Bonne nouvelle pour les candidats au regroupement de crédits immobiliers, les taux d’intérêt des prêts à l’habitat conservent des niveaux très bas en ce début d’année. Une tendance qui devrait durer pendant plusieurs mois.

L’année commence dans un contexte favorable aux emprunteurs

Sans suspense, l’année 2015 s’est terminée sur une nouvelle baisse des taux d’emprunt des financements immobiliers, selon les récentes publications de l’observatoire Crédit Logement/CSA.

Le mois dernier, le prêt à l’habitat a vu son taux d’emprunt reculer de nouveau à 2,20 % en moyenne. Selon les observateurs, cette accalmie devrait se poursuivre durant une bonne partie du début de l’année 2016.

En fait, la poursuite cette tendance baissière est le résultat de la baisse des obligations assimilables du trésor 10 ans de la France et la politique de la banque centrale Européenne.

Le début d’année 2016 lance la dynamique et pourrait concentrer une part importante de la production de crédit sur le regroupement de prêts grâce à la concurrence rude annoncée entre les établissements bancaires, d’autant que les objectifs de production sont nettement supérieurs par rapport à 2015.

Malgré, les premières hausse de taux aux Etats-Unis, rien ne justifie un changement de tendance en Europe et donc en France. La baisse devrait être soutenue par l’assouplissement des critères d’octroi de crédits.

Faut-il faire racheter ses encours immobiliers maintenant ?

2015 aura été une année excellente pour tous ceux qui ont obtenu un crédit (immobilier) et pour tous les emprunteurs ayant renégocié ou fait racheter leurs encours.

Jamais en 2015, le taux d’intérêt moyen, toutes les durées de remboursement confondues, n’aura dépassé les 2,30 % (hors assurance), si l’on se réfère aux statistiques de la Banque de France. Du jamais vu depuis la deuxième guerre mondiale.

Par ailleurs, pour le regroupement de crédits, le contexte semble favorable pour les candidats à cette opération bancaire. Malgré la hausse de cet été, la baisse récente du coût du financement permet encore de bénéficier de conditions de rachat de crédit avantageuses.

Pour les emprunteurs qui n’auraient pas encore fait racheter leurs encours, il est temps d’agir. Les conditions d’octroi sont idéales.

De plus, les statistiques montent que les prêteurs ont encore un bon nombre de prêts à l’habitat à taux très élevés comparés à ceux proposés actuellement pas les établissements bancaires.


Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis