0 800 860 860

Selon les intermédiaires bancaires, les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont revenus à leurs plus bas niveaux de mai 2015. Sur 20 ans, ils passent sous ce qui était alors un record. Une aubaine pour emprunter davantage ou faire racheter ses encours.

Prêt immobilier sur 20 ans : le nouveau plancher

Les grands réseaux d’intermédiaires bancaires sont unanimes et font le même constat, le taux d’emprunt moyen sur une durée de remboursement de 20 ans s’établit désormais à 2,20 %, contre 2,23 % en mai 2015.

Alors que le coût de crédits à l’habitat semblait repartir à la hausse au cours de l’été 2015, les professionnels constatent aujourd’hui des taux plus bas que les précédents planchers.

Une nouvelle tendance qui devrait notamment inciter les emprunteurs dont le taux est nettement supérieur (au moins 0,75 point d’écart) à celui affiché dans les banques, à renégocier les conditions de leurs emprunts ou à faire racheter les encours par une autre banque via un intermédiaire bancaire spécialisé.

Par ailleurs, concernant les prévisions, les observateurs anticipent une stabilité, voire une baisse de taux au 1er semestre.

Cependant, à partir de juillet ou août 2016, avec une croissance et une inflation orientées à la hausse, les taux pourraient progresser puisque, la BCE pourrait relever son principal taux directeur, actuellement au plus bas (0,05 % depuis septembre 2014).

Un marché du crédit plus qu’exceptionnel

Avec des objectifs commerciaux très ambitieux, certains prêteurs ont décidé de passer à l’offensive avec des conditions d’emprunt exceptionnellement attractives.

Certaines banques affichent même des conditions de financement qui n’avaient jamais été proposées, y compris dans le courant du printemps 2015.

Ces conditions attractives constituent une aubaine pour les emprunteurs. Outre la possibilité et la nécessité de faire un rachat de crédit, elles permettent d’obtenir plus facilement un financement.

A savoir que les taux bas, c’est aussi une hausse de la capacité d’emprunt, cette dernière a grimpé de 25 % entre 2008 et 2015, selon certains grands établissements financiers.

Sur la même période, le taux moyen toutes durées de remboursement confondues est passé de 5,07 % en 2008 à 2,20 % en  2015. Le marché est encore plus exceptionnel si l’on prend en compte l’assouplissement des conditions d’emprunt.

Par ailleurs, ceux qui se sont endettés il y a quelques années sont plus que jamais concernés par cette tendance, c’est le moment de renégocier ou de faire un regroupement de crédits.


Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis