Taux révisable – Taux variable

Taux crédit

Un taux dit révisable ou variable est un taux qui peut fluctuer lors du remboursement d’un crédit, cette variation dépend de l’indice de référence, généralement il s’agit de l’Euribor.

Taux variable ou révisable : fonctionnement

Les établissements bancaires proposent à leurs clients différents types de taux dans le cadre du remboursement d’un crédit, on distingue essentiellement trois taux, le taux fixe, le taux capé et le taux variable. En ce qui concerne ce dernier, il s’agit d’un taux dont l’intérêt peut être révisé à plusieurs reprises lors du remboursement d’un emprunt.

A chaque révision du taux, la mensualité est ajustée afin de respecter la durée de remboursement définie lors du contrat de crédit. Le taux révisable est fixé selon un indice de référence : l’Euribor. On distingue essentiellement deux types d’Euribor pour indexer un taux variable, l’Euribor 3 mois et l’Euribor 12 mois. Les banques rajoutent à cet indice leur marge.

Prêt à taux variable - fonctionnement

Souscrire un crédit à taux variable n’est pas sans risques, il faut anticiper une éventuelle évolution des taux sur le long terme. L’emprunteur doit évaluer sa capacité financière et prendre en compte une hausse de ses mensualités pour éviter tout déséquilibre financier.

Le contrat du crédit doit préciser les modalités relatives au taux révisable, c’est-à-dire l’indice qui est pris en compte pour établir le taux, une notice précisant les conditions et modalités de ce taux et certains proposent une simulation de variation du taux pour mieux évaluer les risques.

Avantages et inconvénients du taux variable

Le taux variable est souvent plus faible que le taux fixe au moment de la souscription, il peut, en cas de forte baisse des taux, entrainer une réduction du montant des mensualités (comme notamment l’affaire des taux négatifs). Il est possible d’inclure une clause qui permet de transformer son taux variable en taux fixe, une sécurité en cas de forte remontée des taux.

Cependant, ce type de taux est risqué puisque une hausse de l’indice de référence entraine une hausse des mensualités, sans plafond (contrairement au taux capé). Il est recommandé de souscrire des prêts à taux variables sur des durées courtes, inférieures à 10 ans et de privilégier le taux fixe pour le financement de la résidence principale.

Comment solder un crédit à taux variable ?

Le prêt à taux variable comporte des risques importants et il est possible à tout moment de pouvoir solder ce crédit afin de repartir sur un taux fixe, c’est le cas avec le rachat de crédit immobilier. L’intérêt est de faire racheter ce prêt pour définir de nouvelles modalités de remboursement, à savoir un taux fixe, une mensualité fixe et unique ainsi qu’une durée de remboursement ajustée.

Des frais de remboursement anticipé peuvent être inclus dans ce type de prêt, suivant les modalités définies lors de la souscription du contrat de crédit. Bon à savoir : un emprunteur ayant également des crédits à la consommation peut les inclure dans cet emprunt, ce qui permet d’uniformiser les modalités de remboursement et de n’avoir qu’un seul prélèvement sur le compte bancaire.


Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis