Prélèvement à la source, ce qui change pour les salariés

Prélèvement à la source, ce qui change pour les salariés

Les salariés vont connaître un véritable changement suite à la mise en place de la retenue à la source. Pour une grande majorité d’entre eux, cela n’aura pourtant pas d’impact majeur en termes de démarches administratives auprès du fisc.

Le choix du taux à appliquer

En 2019, les contribuables français vont découvrir un nouveau système de règlement de leur impôt sur le revenu. Mais il n’est pas nécessaire d’attendre l’année prochaine pour se poser la question. Pour les salariés, le prélèvement à la source va avoir un impact sur leur fiche de paie. La retenue va désormais s’opérer sur leur salaire. Le net perçu sera donc moins élevé néanmoins le contribuable n’aura plus à régler son tiers provisionnel ou son règlement annuel.

L’addition risque d’être difficile à avaler et le nouveau système va probablement faire l’objet de critiques plus ou moins constructives. Néanmoins, le gouvernement prend les devants et anticipe en prenant soin d’indiquer le montant net avant impôt et le montant net versé. L’idée est d’indiquer aux salariés que leur rémunération n’a pas souffert du nouveau système de perception de l’impôt.

L’employeur se charge de collecter l’impôt

En pratique, les salariés n’auront aucune démarche à effectuer auprès de l’administration. Cela prévaut s’ils font le choix de se voir appliquer le taux de prélèvement calculé par le fisc. Ce taux est communiqué à l’employeur qui l’applique ensuite sur la fiche de paie. Le niveau de prélèvement pourra être communiqué à titre indicatif dès septembre 2018.

En revanche la donne change si les employés optent pour un taux neutre. Dans ce cas, l’employeur ne connait pas le taux de son salarié. Ce dernier se voit appliquer un taux standard. Par contre, cette solution implique pour le contribuable d’économiser en prévision de sa régularisation. En effet, le fisc lui demandera de régler la différence. Pour l’entreprise, le prélèvement des impôts va modifier quelque peu les habitudes mais pour les salariés, le prélèvement à la source permettra de régler un impôt en lien avec sa situation actuelle.


On parle de nous dans la presse
Les Echos
Le Figaro
L'express
France Culture
Challenges
La voix du nord