Carte bancaire définition

La carte bancaire constitue un des moyens de paiement le plus utilisé par les Français. Associée à un compte bancaire, elle permet de réaliser de multiples opérations. D’ailleurs, toutes les cartes bancaires ne proposent pas les mêmes services.

Les cartes de retrait

Une carte de retrait, comme son nom l’indique, permet de retirer de l’argent auprès des distributeurs automatiques de billets (DAB). De fait, il n’est pas possible de l’utiliser afin d’effectuer un paiement et son titulaire ne peut pas effectuer de retrait supérieur au plafond prévu par semaine ou par mois. C’est donc une carte bloquée et généralement gratuite, qui permet avant tout de faciliter la gestion du budget pour les jeunes ou les interdits bancaires.

Les cartes de paiement

La carte de paiement reprend les fonctionnalités de la carte de retrait, mais ajoute la possibilité de régler ses achats dans des points de vente physique ou bien en ligne. Elles peuvent être internationales et permettent alors de réaliser des transactions dans les mêmes conditions en zone Euro qu’en France et à l’étranger moyennant des commissions. Il en existe différents types :

  • Carte à autorisation systématique :
    Elle permet de faire un retrait d’espèces ou de régler un achat. Sa particularité est qu’elle interroge le compte bancaire associé au moment de la transaction, afin de bloquer l’opération si l’approvisionnement n’est pas suffisant. Bien sûr, le titulaire de la carte peut avoir une autorisation de découvert, préalablement notifiée dans son contrat.
  • Carte à débit immédiat :
    Une carte à débit immédiat répercute chaque opération effectuée sur le solde du compte bancaire immédiatement (ou le lendemain de la transaction au plus tard). Ainsi, il est possible de connaître son solde bancaire rapidement après chaque achat. Cependant, ce type de débit peut entraîner des situations d’incidents de paiement ou des découverts.
  • Carte à débit différé
    Avec une carte à débit différé, il est possible de différer l’ensemble des transactions réalisées, pour que le montant soit retiré en une ou deux fois par mois ou par quinzaine, à une date préalablement choisie. Elle accorde donc une sorte de « crédit » et réduit le risque de découvert bancaire non autorisé. Elle est d’ailleurs souvent nommée à tort « carte de crédit ».

Les cartes prépayées

Ce type de carte permet de réaliser des transactions pour un montant préalablement défini. Elle est utilisable comme une carte de paiement classique, mais aucun compte en banque n’est requis, juste un compte de monnaie électronique. De ce fait, elle ne permet aucun découvert. Le solde d’une carte prépayé peut atteindre 1 000 euros, rechargeable en agence bancaire ou chez un buraliste.


Comprendre le regroupement de crédits en vidéo
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis
On parle de nous dans la presse
Les Echos
L'express
France Culture
Challenges
La voix du nord
Boursier.com