Rachat de crédit après 1 an

Budget

Devenu l’un des principaux produits d’appel des banques et leurs intermédiaires, le rachat de crédit permet de profiter des meilleures conditions pour ses encours. Cependant, peut-on faire un rachat de crédit après 1 an ?

Y a-t-il un délai pour faire racheter ses encours ?

Faire racheter son prêt revient à obtenir de meilleures conditions de financement. Cela permet soit de baisser le montant de ses échéances pour le reste de la durée du contrat, soit de réduire la durée de son prêt en conservant les mêmes échéances ou encore les deux sous certaines conditions.

Cependant, à partir de quand le rachat de prêt peut être sollicité ? Faut-il attendre un certain délai pour mettre en place cette opération de banque ? A savoir que le rachat de crédit ne dépend pas de la durée depuis laquelle le financement a été accordé, ni des clauses du contrat.

Cette opération bancaire dépend de chaque emprunteur, de ses finances et de ses projets. En d’autres termes, le rachat de prêt dépend du moment où il permet à l’emprunteur d’optimiser ses finances ou de réorganiser son budget. De ce fait, il est possible de faire racheter son crédit peu importe depuis quand le financement a été obtenu. Toutefois, les conditions initiales de ses encours doivent être moins intéressantes par rapport à celles proposées pour l’opération pour pouvoir prétendre à des gains substantiels.

Comme rien n’interdit le remboursement par anticipation d’un emprunt, il est tout à fait possible de faire un rachat de crédit après un an, sous condition d’éligibilité (taux d’endettement raisonnable, situation financière et professionnelle stable, comportement bancaire serein…).

Rachat de crédit : des conditions 1 an après

S’il est possible de faire un rachat de crédit après un an, il faut savoir que cette opération bancaire n’est pas gratuite. En fait, même si la loi n’interdit pas de rembourser par anticipation un crédit en cours, cette procédure implique de payer des frais.

En général, la banque ne laisse jamais un client partir sans frais, sauf si certaines clauses du contrat l’autorisent. Le montant de ces frais est bien réglementé, il ne peut pas dépasser 6 mois d’intérêt, ni la limite de 3 % du montant que l’emprunteur doit encore rembourser.

A cela, il faut ajouter : les frais de dossiers, les potentiels frais de mainlevée, le coût de la nouvelle garantie… Compte tenu de ces frais, il est capital de respecter certaines conditions pour assurer un gain substantiel dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier.

D’abord, le prêt initial doit être récent, il est recommandé d’opter pour cette opération bancaire pendant le premier tiers de la durée de son contrat. Ensuite, il faut avoir au moins 0,70 % de différence entre le taux initial du financement et le taux proposé pour l’opération sur la même période de remboursement.  Enfin, le capital restant dû doit être conséquent. Si ces conditions sont réunies, l’emprunteur peut prétendre à des gains substantiels dans le cadre de son rachat de prêt à l’habitat sous conditions d’éligibilité.


Simulateur rachat de crédit
Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis