Demander une caution, se porter caution : les pièges à éviter

Demander à un membre de sa famille ou à un ami de se porter caution pour vous n'est pas un acte anodin. C'est un signe extrêmement fort de la confiance qui le lie à vous.

Certaines règles de prudence s'imposent, autant chez l'emprunteur que chez celui qui décide de se porter caution.

Caution : les engagements

Avant même de demander à une personne de se porter caution pour vous, il est donc important de comprendre les implications d'un tel engagement:

  • Si vous n'êtes plus en mesure de régler les mensualités de votre prêt ou votre loyer, alors la personne qui se porte caution s'engage à prendre le relais et à payer à votre place le crédit contracté ainsi que les intérêts de retard, pénalités et autres frais liés.
  • La personne qui décide de se porter caution pour vous doit être dans une situation financière telle qu'elle permette d'assurer le remboursement de la dette à votre place.

L'emprunteur ne doit pas demander à un proche de se porter caution s'il sait pertinemment qu'en cas de difficultés financières de sa part, celui-ci risque lui-même d'avoir de sérieuses difficultés financières. De la même manière, la personne qui accepte de se porter caution ne doit pas prendre cet engagement à la légère et ce, malgré l'amitié et/ou le lien de parenté qui le lie à l'emprunteur. Dans le cas d'une caution hypothécaire, celui qui se porte caution peut en effet être amené à engager sa propre habitation en garantie.

Caution, les précautions à prendre

Emprunteurs, prenez le temps de bien analyser votre situation financière avant même de chercher à obtenir le cautionnement d'un proche pour obtenir un crédit. Faites preuve de la plus grande vigilance et surtout, ne prenez pas de risques inconsidérés en engageant le patrimoine d'un proche en garantie d'un prêt.

Un proche vous a demandé de vous porter caution ? Prenez-vous aussi le temps de bien étudier la demande adressée par cette personne. Prenez connaissance de la situation financière réelle de cette dernière. Evaluez la nature du prêt (montant, modalités de mise en œuvre du cautionnement). Demandez-vous si le risque de non remboursement de l'emprunteur est élevé, si vous pouvez apporter votre garantie et si elle peut être engagée sans pour autant que vous vous retrouviez vous-même dans une situation financière délicate.

Utilisée à bon escient, la caution reste cependant un excellent moyen d'obtenir un crédit auprès de votre organisme financier et une formidable marque de confiance et de générosité de la part de celui ou celle qui va se porter caution.


Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis