Crédit immobilier après 55 ans

Crédit immobilier après 55 ans

Acheter une résidence principale ou secondaire n’est pas l’apanage des jeunes emprunteurs. Les quinquagénaires souhaitant anticiper une retraite au soleil sont également concernés. Mais les conditions d’accès au crédit immobilier s’avèrent plus restreintes. Pourtant des solutions existent.

55 ans, une année charnière pour les emprunteurs

Dans la majeure partie des cas, investir dans la pierre nécessite d’avoir recours au crédit immobilier. Cependant selon les profils, les banques ne requièrent pas les mêmes conditions d’accès aux prêts. En effet, les établissements de crédits auront tendance à être plus prudents avec les personnes ayant déjà atteint un certain âge. Leur cible favorite est celle des primo-accédants auxquels ils pourront proposer des produits bancaires au fil des ans.

Mais l’accès au crédit pour les demandeurs de plus de 55 ans n’est pas impossible. Bien au contraire, à condition de mettre toutes les chances de leur côté. Tout d’abord, un apport conséquent est un plus non-négligeable pour encourager les organismes de crédit. La revente d’un logement devenu trop grand pourra aider à fournir cet apport.

Préparer sa retraite avec l’acquisition d’un bien

De plus, les Français d’au moins 55 ans abordent un moment charnière de leur existence : la retraite. Même s’ils sont encore loin de l’âge légal de départ à la retraite, nombreux sont ceux à la préparer. Cela peut se traduire par une acquisition immobilière notamment pour les ménages locataires souhaitant anticiper leur patrimoine.

Pour leur part, les quinquagénaires déjà propriétaires qui souhaitent se lancer dans un nouvel achat seront appelés secundo-accédants. Les retraités français sont nombreux à aller chercher le soleil en Espagne ou au Portugal pour passer de paisibles années.

Le rachat de crédits, une alternative au crédit classique

Mais pour les établissements prêteurs, la future retraite est synonyme d’une baisse annoncée des revenus d’un ménage. L’obtention d’un prêt immobilier s’annonce donc plus difficile. A cet âge, il faut également ajouter un coût d’assurance emprunteur plus élevé.

Si une demande de financement par une banque classique ne débouche sur aucune offre, une autre opération bancaire peut s’y substituer : le rachat de crédits. Cette solution autorise un emprunteur à rassembler ses crédits immobilier et consommation. L’opération de rachat de prêts lui permet également de réduire ses mensualités en rééchelonnant la durée du prêt unique obtenu.

De plus, le bénéficiaire d’un regroupement d’emprunts peut obtenir le financement d’un nouveau projet. Celui-ci peut très bien être l’achat d’un bien immobilier. Envisager l’achat d’une résidence secondaire en France ou à l’étranger est donc un projet viable grâce au regroupement de prêts.


Simulateur rachat de crédit
Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits
VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis