Crédit immobilier après 50 ans

Si en théorie, tout emprunteur éligible peut prétendre à un crédit immobilier quel que soit son âge (dès sa majorité), l’octroi d’un financement à l’habitat peut se révéler plus complexe pour les emprunteurs de plus de 50 ans.

Prêt immobilier après 50 ans : les spécificités à connaître

En France, rien n’interdit légalement un établissement bancaire à accorder un crédit immobilier à un emprunteur en fonction de son âge tant que ce dernier est majeur. Toutefois, dans la pratique, chaque profil a ses particularités.

Pour les emprunteurs de plus de 50 ans, un établissement prêteur porte une attention particulière aux revenus actuels et surtout futurs du quinquagénaire, à sa santé physique, aux risques de pertes de revenus et surtout aux risques d’un potentiel défaut de paiement. Cela permet à la banque de déterminer le degré de risque qu’elle prend en prêtant de l’argent.

De ce fait, plus ce risque est important, plus le prêteur proposera des conditions de financement moins attractives afin de couvrir le coût du risque. A savoir que rien n’oblige un établissement bancaire à accorder un financement à l’habitat s’il estime que ses conditions d’octroi ne sont pas satisfaites.

Contrairement à un jeune, la banque ne va pas étudier que la situation actuelle du quinquagénaire, elle va aussi prendre en compte ses perspectives d’évolutions sur plusieurs années. Ainsi, le demandeur doit rassurer le prêteur sur sa situation financière actuelle et future en présentant une vue claire et détaillée de ses revenus (actuels et futurs) et de ses charges (actuelles et futures) avec une capacité de remboursement raisonnable.

La possession d’un patrimoine, d’un compte d’épargne conséquent ou encore d’un contrat d’assurance-vie peuvent représenter un atout pour les emprunteurs de plus de 50 ans. Par ailleurs, le financement sera toujours cautionné à la souscription d’un contrat d’assurance-emprunteur (groupé ou délégué).

Le prêt par palier : une alternative pour les emprunteurs quinquagénaires

Lorsqu’un demandeur de crédit est considéré comme quinquagénaire, il peut devenir plus complexe pour lui d’obtenir un prêt à l’habitat sur de très longues durées de remboursement qu’un emprunteur en fleur de l’âge.

Logiquement, un établissement bancaire prend plus de risques à prêter de l’argent à un quinquagénaire sur 20 ans ou plus du fait qu’il passe à la retraite avant la fin de la durée de son financement à l’habitat.

En fait, certaines études montrent que l’âge charnière ou l’octroi de crédit se complexifie autour de 58 ans avec la proximité du départ à la retraite qui pourrait peser sur la capacité de remboursement de l’emprunteur. Toutefois, il existe des solutions permettant d’obtenir en toute sérénité un crédit immobilier sur de très longues durées après 50 ans.

L’une des principales solutions proposées par les banques est le prêt à palier qui permet d’adapter le montant de ses échéances à sa situation actuelle. Le principe est simple : le montant des mensualités est plus important lors de la période d’activité et plus faible une fois à la retraite.

En d’autres termes, cette solution permet de moduler les mensualités en les augmentant pendant les années d’activité et en les minimisant pendant la période de baisse de revenus. Ainsi, le montant des échéances peuvent diminuer si nécessaire afin de s’adapter aux changements de catégorie socioprofessionnelle.

Par ailleurs, il faut savoir que les banques réservent souvent les meilleures conditions de financement aux emprunteurs qui ont entre 40 et 55 ans grâce notamment au patrimoine et au pouvoir d’achat plus important pour ces types d’emprunteurs.


Vidéo exclusive : le simulateur de rachat de crédits

VIDEO : le simulateur de rachat de crédits Solutis
Dernières actualités
En 2016, les emprunteurs ont consacré 24 % de leurs revenus en crédit immobilier En 2016, les emprunteurs ont consacré 24 % de leurs revenus en crédit immobilier 26/04/2017 - Les banques fixent un taux d’endettement maximal de 33 %. L’année dernière,...
Hausse des taux : l’enthousiasme des emprunteurs reste intact Hausse des taux : l’enthousiasme des emprunteurs reste intact 26/04/2017 - Malgré la récente remontée des taux d’intérêt, observée au cours de ce mois...
Hausse des prix de l’immobilier, les négociations sont difficiles Hausse des prix de l’immobilier, les négociations sont difficiles 25/04/2017 - Le stock de biens immobiliers à vendre diminue. Pour les acheteurs, il devient de...