Taux d’intérêt : une hausse de 0,20 % depuis novembre 2016

Taux d’intérêt : une hausse de 0,20 % depuis novembre 2016

Selon les données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt des prêts à l’habitat ont progressé de 0,20 % en moyenne depuis les plus bas observés en novembre 2016. Toutefois, les meilleurs profils restent un peu moins impactés.

Les taux d’intérêt restent orientés à la hausse

Certes, elle est encore mesurée, mais la remontée des barèmes des financements à l’habitat est bel et bien une réalité. Elle concerne désormais tous les profils emprunteurs y compris les « chouchous » des banques, même si ces derniers restent toutefois moins impactés. En fait, les établissements prêteurs profitent du dynamisme du marché du crédit immobilier pour reconstituer progressivement leurs marges. En d’autres termes, l’évolution des barèmes est principalement liée à une recherche de rentabilité de la part des prêteurs.

Pourtant, avec leur volonté de réaliser une grande partie de leurs objectifs commerciaux sur les 6 premiers mois de l’année, les prêteurs devraient contenir la tendance haussière. De ce fait, les Français empruntent à ce jour en moyenne 1,36 % sur 15 ans, 1,57 % sur 20 ans ou encore 1,84 % sur 25 ans. Ainsi, depuis les niveaux les plus bas enregistrés en novembre 2016 où les Français empruntaient à 1,31 % en moyenne selon, l’Observatoire Crédit Logement/CSA (hors assurances et garanties), les coûts moyens du crédit à l’habitat ont repris en moyenne 20 points de base. A 1,51 % en moyenne (hors coût des assurances et garanties) les barèmes retrouvent ainsi leur niveau de juillet 2016, mais ils demeurent à des niveaux très attractifs pour un projet d’achat immobilier ou un projet de rachat de crédit immobilier.

Le rachat de crédit est-il toujours intéressant ?

Depuis mi-décembre 2016, les barèmes progressent et ont repris 0,20 % au total. Cependant, à regarder de près les différents baromètres, force est de constater que l’essentiel de la hausse s’est enregistré en février 2017, alors que pour le mois de mars la progression n’a été que très légère. Ainsi, si avec cette hausse de 20 points de base, la tendance haussière des taux est restée très modérée, il faut savoir qu’elle n’impacte guère la nécessité de faire un rachat de prêt immobilier qui consiste, pour rappel, à substituer un prêt à l’habitat en cours par un nouvel emprunt immobilier à taux intéressant.

L’intérêt du rachat de crédit est donc préservé et aucun spécialiste dans cette opération de bancaire (banque et leurs intermédiaires) n’a subi pour le moment une dégradation brutale des conditions de rachat de crédit. Cela se traduit sous l’effet des taux d’intérêt toujours très attractifs par rapport aux taux pratiqués en 2015, 2014 ou encore en 2013. Par ailleurs, même si la légère hausse des taux n’impacte pas « pour le moment » l’intérêt du rachat de prêt, plusieurs points sont à vérifier au préambule pour que l’opération soit avantageuse. En fait, il faut respecter un écart d’au moins 70 points de base entre le taux actuel du crédit immobilier à racheter et celui proposé pour le nouvel emprunt à mettre en place. Le prêt en cours doit être dans son premier tiers de remboursement. Le capital restant dû doit être important…


Dernières actualités Taux
Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs 30/10/2019 - Dans un texte de taux souhaité par la BCE, la concurrence entre les banques commerciales...
Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? 25/10/2019 - L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité...
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...