Taux directeurs de la FED : la hausse est de 25 points de base

Taux directeurs de la FED : la hausse est de 25 points de base

La Banque centrale des USA n’a pas créé la surprise. A l’issue de sa réunion de 2 jours, elle a rehaussé d’un quart de point de base ses taux interbancaires, selon le communiqué du Comité monétaire (FOMC).

La FED poursuit sa politique de resserrement monétaire

La réserve fédérale Américaine, appelée également la Banque centrale des USA (FED), a annoncé une nouvelle hausse de ses taux interbancaires.

De ce fait, force est de constater que la FED poursuit son mouvement progressif de resserrement monétaire et ce malgré le ralentissement de l’inflation et les incertitudes politiques concernant l’administration Trump.

A l’issue de sa réunion de 2 jours, elle a donc décidé de relever de 0,25 % ses taux directeurs pour les porter dans une fourchette comprise entre 1 % et 1,25 %. C’est la deuxième augmentation de ses barèmes depuis le début de l’année. Cela montre que la FED fait preuve d’une confiance raisonnable dans la poursuite de la reprise de l’économie « du pays de l’Oncle Sam »

En fait, la réserve fédérale Américaine considère que le ralentissement de la croissance constaté au premier trimestre (1,2 % en variation annuelle) n’est que transitoire et qu’une nette amélioration devrait intervenir dans les mois à venir.

Taux directeurs de la FED : vers une nouvelle hausse en septembre ?

Après avoir augmenté ses taux une première fois en mars, la FED a récidivé comme prévu le 14 juin 2017. Cette nouvelle hausse est donc la deuxième depuis le début de l’année. La question est, maintenant, de savoir si une nouvelle hausse est encore souhaitable en septembre.

Selon certaines sources, de plus en plus de responsables de la FED y semblent disposés. Certains anticipent déjà trois hausses supplémentaires pour l’année 2018. Toutefois, les dernières statistiques économiques peuvent contraindre la FED à ne pas aller dans ce sens.

A savoir que la plupart des entreprises Américaines ne font plus confiance à l’administration pour réduire considérablement leurs impôts. De ce fait, les salaires n’ont progressé que de 2,5 % sur un an et l’inflation reste bien inférieure aux objectifs et aux prévisions.

Dans ce contexte, la FED n’aura pas forcément envie d’ajouter de l’incertitude dans l’économie Américaine. Ainsi, elle pourrait bien être tentée de laisser inchangés ses taux interbancaires, au moins en septembre.


Dernières actualités Banque
Quand Bruxelles veut finaliser l’union bancaire Européenne d’ici 2018 Quand Bruxelles veut finaliser l’union bancaire Européenne d’ici 2018 15/10/2017 - Après deux ans de blocage à cause des réticences Allemandes, la Commission Européenne a appelé à sortir de l’impasse...
Néobanque : une véritable révolution bancaire ? Néobanque : une véritable révolution bancaire ? 13/10/2017 - Les néo-banques séduisent de plus en plus les Français. Mais que proposent-elles réellement et à qui s’adressent-elles ?...
Le meilleur crédit immobilier : principale raison pour changer de banque Le meilleur crédit immobilier : principale raison pour changer de banque 12/10/2017 - Une étude révèle que les Français sont en priorité prêts à changer de banque pour l’établissement qui leur proposera...
Hausse des taux de la BCE : les banques de la zone euro sont bien préparées Hausse des taux de la BCE : les banques de la zone euro sont bien préparées 10/10/2017 - A l’issue de tests de résistance visant les banques de la zone Euro, la Banque centrale Européenne a déclaré que la...
Moyen de paiement : la carte bancaire doit se réinventer Moyen de paiement : la carte bancaire doit se réinventer 07/10/2017 - Devenue, depuis 2003, le moyen de paiement préféré des Français, la carte bancaire doit se réinventer pour s’adapter...