Soldes d’été, les Français prévoient un budget de 200 euros

Soldes d’été, les Français prévoient un budget de 200 euros

C’est parti pour les soldes 2019. Avec 200 euros de budget, les consommateurs se ruent sur les bonnes affaires.

Un budget alloué en hausse

En cette semaine de canicule, les autorités sanitaires recommandent de passer le plus de temps possible dans un endroit frais. Un lieu en particulier et prisé pour sa climatisation : le centre commercial. S’il n’est pas possible de prendre l’air dans un espace vert, les grandes surfaces apparaissent donc comme une alternative pour échapper à la chaleur. Mais à partir d’aujourd’hui, si les magasins affichent une hausse de la fréquentation, ce n’est pas seulement en raison des conditions météo exceptionnelles. En effet, ce jour lance la période des soldes d’été. Le coup d’envoi des promos n’attire pas que les clients physiques, car désormais les bonnes affaires se sont également à distance. Les e-commerçants ont mis en ligne des offres alléchantes pour attirer les quelques 44 % de Français qui auront le réflexe de l’achat en ligne.

En cette période de prix au rabais sur l’habillement, l’électroménager et différents services, les budgets peuvent quelque peu dépasser les dépenses prévues initialement. Face aux bonnes affaires, il peut être tentant de ne pas laisser passer l’occasion. De plus, cette année, les Français ont décidé d’allouer au budget Soldes 2019 une enveloppe dont le montant est en progression par rapport à l’été dernier. Si en 2018, les consommateurs ont consacré un budget moyen de 286 euros à leurs emplettes promotionnelles, ce montant se hisse à 200 euros pour les soldes en cours. Avec 14 euros de progression, ce budget prévisionnel indique le bon moral des consommateurs. Chez les trentenaires, cette enveloppe plafonne à 215 euros contre 195 euros pour les 18-30 ans.

Souscrire des prêts à la consommation, une bonne idée ?

Avec 81 % des Français qui comptent profiter des soldes, la période sera donc à la consommation. Les grandes surfaces l’ont bien compris et elles n’hésitent pas à proposer des solutions de financement. Toutefois, il faut garder en tête que financer un achat à l’aide d’un crédit à la consommation n’est pas toujours la meilleure option. D’une part, il faudra régler des intérêts donc le coût total du bien sera plus élevé. D’autre part, l’ajout d’un prêt inclut le versement mensuel d’un remboursement. Il faut donc veiller à ne pas cumuler trop d’emprunt pour éviter que les mensualités des différents prêts pèsent sur le budget.

Pour éviter de cumuler plusieurs mensualités, il est possible d’envisager un regroupement de crédits. Avec cette opération bancaire, les emprunts sont regroupés en un seul avec comme finalité d’obtenir une mensualité réduite. Bon à savoir :  lors d’un regroupement, il est possible d’inclure un capital dédié au financement d’un nouveau projet.


Dernières actualités Consommation
Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre 31/10/2019 - Retour sur tous les éléments qui changent en novembre pour la population et son...
Consommation : ce qui change ce 1er octobre Consommation : ce qui change ce 1er octobre 01/10/2019 - Découvrez ce qui change à partir du 1er octobre 2019 en matière d’énergie et...
Le parc automobile français en recul Le parc automobile français en recul 09/09/2019 - Malgré des solutions de financement auto faciles à mettre en place, le parce automobile...
Les Français n’hésitent pas à emprunter en 2019 Les Français n’hésitent pas à emprunter en 2019 04/09/2019 - Crédit immobilier ou prêt à la consommation, les particuliers ont toujours recours...
Consommation : Ce qui change en septembre 2019 Consommation : Ce qui change en septembre 2019 02/09/2019 - Le début du mois est propice aux changements. Achat d’auto, facture de gaz et...