Renégocier un prêt immobilier pour faire des travaux

Renégocier un prêt immobilier pour faire des travaux

Pour limiter le montant des travaux, des propriétaires immobiliers désirent renégocier leur crédit en cours. Seul le regroupement de crédits permet de financer ce nouveau projet.

Comment concilier un crédit à l’habitat et de futurs travaux ?

Dans la majeure partie des cas, l’achat d’un bien immobilier est financé à l’aide d’un prêt à l’habitat. Une nouvelle maison ou appartement  Mais les années voire les mois passants, les propriétaires d’une maison ou d’un appartement peuvent émettre le souhait de réaliser des travaux. Que ce soit pour un logement ancien ou neuf, l’ajout d’une extension ou l’aménagement d’une nouvelle pièce peut rapidement devenir un besoin. Si les projets ont déjà été pensés, la question du financement est un point qui mérite d’être mûrement réfléchi.

Bien-sûr, la solution la plus simple serait de contracter un nouveau crédit pour financer les travaux. Mais ce prêt travaux serait une nouvelle ligne de dépense pour les emprunteurs. De plus, le taux d’intérêt appliqué pour ce crédit à la consommation est plus élevé que celui pratiqué pour un prêt immobilier. Les emprunteurs cherchant à renégocier leur prêt pour faire des travaux désirent donc trouver un nouveau financement à un taux intéressant.

La renégociation d’un prêt et le budget travaux

Renégocier un crédit immobilier pour inclure un budget travaux est une opération qui n’est pas techniquement réalisable. En effet, avec la renégociation d’un prêt, les emprunteurs révisent leur taux à la baisse. Cette opération leur permet de réaliser de belles économies si la différence entre les taux est suffisante (au moins 0,7 point). Toutefois, si le banquier n’est pas ouvert à la négociation ou si le taux n’est pas satisfaisant, les emprunteurs ont l’opportunité de se tourner vers un autre établissement bancaire, il s’agira alors d’un rachat de crédit dans lequel l’ajout d’un budget travaux n’est pas autorisé.

Financer des travaux avec des crédits en cours

La véritable alternative au « prêt travaux » réside dans une autre opération bancaire : le regroupement de crédits. Il s’agit ici de réunir des crédits immobiliers avec des prêts à la consommation. Avec ce regroupement au sein d’un unique prêt, les emprunteurs devront régler une seule mensualité au lieu de plusieurs. Le regroupement de prêts peut intéresser les propriétaires qui projettent des travaux car lors de l’opération il est possible d’inclure le financement d’un nouveau projet. Ainsi, la construction d’une véranda, d’une piscine ou simplement le réaménagement d’une pièce peut tout à fait être ajoutée lors du regroupement de crédit. A cette occasion, les emprunteurs pourront fixer le montant de la nouvelle mensualité unique si leur situation a évolué depuis la souscription initiale du crédit immobilier ou des prêts à la consommation.


Dernières actualités Immobilier
Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal 22/11/2017 - Plus d’un quart des opérations immobilières réalisées au Portugal par des étrangers...
Prêt immobilier insuffisant pour terminer la construction : que faire ? Prêt immobilier insuffisant pour terminer la construction : que faire ? 20/11/2017 - Si la construction de maison est un projet exceptionnel et unique, il faut savoir...
Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre 18/11/2017 - En novembre 2017, la plupart des banques concèdent encore quelques baisses des taux...
Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 15/11/2017 - Avec des taux d’intérêt toujours attractifs, malgré quelques hausses, les récentes...
Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté 13/11/2017 - Bonne nouvelle pour les ménages modestes et les primo-accédants, les députés...