Rachat de crédit : quelles sont les garanties indispensables d’une assurance emprunteur ?

Rachat de crédit : quelles sont les garanties indispensables d’une assurance emprunteur ?

La souscription d’un contrat d’assurance emprunteur est devenue l’un des principaux critères de financement d’un rachat de crédit immobilier. Cependant, quelles sont les garanties indispensables ?  Voici quelques éléments de réponse.

Rachat de crédit : les principales garanties d’un contrat d’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur, qu’elle soit proposée par l’établissement prêteur, son intermédiaire ou un autre assureur, est devenue indispensable pour obtenir le financement d’un rachat de prêt à l’habitat.

Comme pour la souscription d’un crédit immobilier, l’assurance emprunteur d’un rachat de crédit comporte également des garanties obligatoires et des garanties facultatives. Les garanties obligatoires sont celles imposées par les établissements bancaires, il s’agit de la couverture décès et la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Dans certains cas, la garantie invalidité permanente totale (IPT) ainsi que la garantie incapacité temporaire totale (ITT) peuvent être obligatoires.

Quant aux garanties facultatives, il y a la couverture perte emploi ou la garantie chômage, la garantie invalidité permanente partielle (IPP) pour compléter la couverture IPT. Cependant, l’emprunteur peut aussi opter pour des couvertures supplémentaires afin de pratiquer certaines activités sportives ou d’exercer certains métiers.

Rachat de prêt : l’assurance emprunteur est-elle obligatoire légalement ?

L’assurance emprunteur n’a  aucune obligation légale. Néanmoins, elle est généralement exigée par tous les établissements bancaires lors d’un rachat de crédit immobilier. Ce contrat protège la banque en cas de décès, d’invalidité, d’incapacité et même d’arrêt de travail prolongé de l’emprunteur.

En exigeant, la souscription d’un contrat d’assurance emprunteur, l’organisme prêteur s’assure du remboursement total et intégral du capital emprunté ainsi que ses intérêts. Cependant, il arrive souvent que le prêteur ou son intermédiaire ne demande l’assurance de prêt, cela ne concerne que quelques situations très particulières, notamment dans le cas où le prêteur propose le nantissement d’un contrat d’assurance-vie ou encore une hypothèque de 1er rang sur un autre bien.

Par ailleurs, avec la législation en vigueur, il est possible d’opter pour un contrat d’assurance emprunteur autre que celui proposé par l’établissement bancaire. Il est aussi envisageable de substituer son contrat tous les ans à date anniversaire afin de prétendre à de meilleures conditions de couverture.


Dernières actualités Rachat de crédit
Rachat de crédit immobilier : les taux sont bas en ce début d’année 2019 Rachat de crédit immobilier : les taux sont bas en ce début d’année 2019 09/01/2019 - Comme anticipé par les grands réseaux d’intermédiaire bancaire, les établissements...
Crédit immobilier : les taux d’usure pourraient exclure certains emprunteurs du marché Crédit immobilier : les taux d’usure pourraient exclure certains emprunteurs du marché 13/12/2018 - Fixés trimestriellement par la Banque de France, les taux d’usure, de plus en...
Rachat de crédit pour couple marié ou pacsé Rachat de crédit pour couple marié ou pacsé 16/11/2018 - Le regroupement de crédits pour un couple est une situation bien connue par les...
Remontée des taux : faut-il se dépêcher de faire un rachat de crédit immobilier ? Remontée des taux : faut-il se dépêcher de faire un rachat de crédit immobilier ? 15/11/2018 - Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers sont en...
Production de prêt à l’habitat : la part des rachats de crédit immobilier atteint 14,9... Production de prêt à l’habitat : la part des rachats de crédit immobilier atteint 14,9 % 05/11/2018 - Selon les récents chiffres publiés par la Banque de France, la part des renégociations...