Rachat de crédit : finalement la hausse brutale des taux n’a pas eu lieu

Rachat de crédit : finalement la hausse brutale des taux n’a pas eu lieu

A quelques jours de la fin de l’année 2017, c’est l’heure des premiers constats. Et le moins que l’on puisse dire c’est que sur le marché du rachat de crédit, la hausse brutale des taux d’intérêt n’a finalement pas eu lieu.

Rachat de crédit en 2017 : les taux d’intérêt sont restés très attractifs

Même si les années des élections présidentielles et législatives sont traditionnellement calmes sur le marché des crédits et des taux d’intérêt, il faut savoir que 2017 n’a ressemblé à aucune autre année électorale. Le contexte de défiance de ces marchés, associé à une instabilité sociale et une incertitude législative devait produire une tendance haussière des taux d’intérêt des crédits accordés aux particuliers. Mais, la remontée brutale et forte des barèmes n’a pas eu lieu.

Après avoir repris environ 20 points de base au cours du premier trimestre, la hausse des barèmes a cédé la place à une quasi-stabilisation depuis avril 2017. La remontée s’est essoufflée tant par son ampleur que par sa durée. En juin, les taux moyens sont revenus à leur niveau de l’été 2016.

Selon les récentes publications, les taux sont restés pratiquement stables depuis avril 2017 et leurs variations expriment plus de la déformation structurelle de la production qu’une véritable évolution. En septembre, la moyenne a légèrement reculé pour s’établir à 1,56 % (hors assurances) pour atteindre 1,54 % en novembre 2017, selon les chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Par ailleurs, les grands réseaux d’intermédiaire bancaires constatent que les taux d’intérêt réels, c’est-à-dire après négociations avec les établissements prêteurs, sont encore de 0,2 ou 0,3 point de base inférieurs aux barèmes officiels affichés par les banques. De ce fait, la forte remontée des barèmes en 2017 annoncée par la quasi-totalité des baromètres n’aura finalement pas eu lieu. Les barèmes sont restés particulièrement attractifs.

Taux d’intérêt en 2018 : la tendance va-t-elle s’inverser ?

Si le taux d’intérêt moyen des prêts à l’habitat est passé de 1,34 % en décembre 2016 (son plus bas historique) à 1,54 % en novembre 2017, soit une progression de 20 points de base, selon le baromètre Crédit Logement/CSA, les conditions de financement restent résolument attractives.

A savoir que les barèmes moyens qui ont été divisés par 3, voire plus, depuis le début des années 2000 ont fortement favorisé les demandes de regroupement de crédits ces dernières années. Cependant, cette tendance baissière des taux d’intérêt va-t-elle continuer dans les mois à venir ?

Contrairement à 2017, les projections pour 2018 sont particulièrement prudentes, même si la plupart indiquent la poursuite de l’attractivité des taux d’emprunt, mais d’une lente et légère hausse à partir du deuxième trimestre 2018.

Même la Banque de France s’est montrée très prudente sur une potentielle hausse des taux, qui restera très limitée. Il n’y a donc quasiment aucune inquiétude sur les opérations de rachat de crédit immobilier pour 2018. La plupart des spécialistes avaient prédit un grand mouvement de hausse des taux d’intérêt en 2017 avec les élections et le changement de la politique de la BCE, mais elle n’a jamais eu lieu et ça ne devrait pas changer en 2018, même si la prudence doit toujours rester de mise.


Dernières actualités Rachat de crédit
Infographie : l’encours des crédits aux ménages continue d’augmenter Infographie : l’encours des crédits aux ménages continue d’augmenter 22/05/2018 - Selon les chiffres publiés par la Banque de France, la production des crédits accordés...
Rachat de crédit : les bonnes conditions sont plus que jamais d’actualité Rachat de crédit : les bonnes conditions sont plus que jamais d’actualité 11/05/2018 - Selon les récentes publications de la Banque de France, les banques restent à ...
Rachat de crédit immobilier : les taux ont encore diminué en avril 2018 Rachat de crédit immobilier : les taux ont encore diminué en avril 2018 07/05/2018 - Pourtant très proches de leurs niveaux bas historiques, les taux d’intérêt des...
Faut-il opter pour un prêt à long terme ? Faut-il opter pour un prêt à long terme ? 03/05/2018 - 219 mois, c’est en moyenne la durée des crédits immobiliers souscrits au cours...
Deux opportunités à saisir avant que les taux d’intérêt ne grimpent Deux opportunités à saisir avant que les taux d’intérêt ne grimpent 29/04/2018 - Les établissements bancaires prêtent toujours avec des taux plus bas. Le mois dernier,...