Rachat de crédit à deux : qu’en est-il ?

Rachat de crédit à deux : qu’en est-il ?

Si souscrire un crédit à deux pour financer l’achat d’un bien immobilier, d’équipements pour le foyer ou encore un voyage en famille peut offrir des conditions avantageuses, qu’en est-il pour un rachat de crédit en couple (marié, pacsé, concubin) ?

Le rachat de crédit en couple implique une solidarité totale entre co-emprunteurs

En France, la majorité des crédits immobiliers et à la consommation en cours sont détenus par des emprunteurs en couple. Il faut savoir que les établissements bancaires facilitent l’accès au financement à ce type d’emprunteurs. En d’autres termes, il est plus facile d’emprunter à deux (marié, pacsé ou en simple concubinage), même s’il n’existe pas un compte joint.

Cependant, pour les couples mariés sous le régime communautaire, les biens financés via un crédit entrent automatiquement dans la communauté, mais pour les autres formes de couples, les co-emprunteurs détiennent les biens en indivision. De ce fait, la participation aux remboursements des encours peut être inégale.

Par ailleurs, quelle que soit la forme d’union des conjoints, concubins ou pacsés, le contrat de prêt prévoit une clause de solidarité des co-emprunteurs. De ce fait, un rachat de crédit immobilier ou à la consommation implique une solidarité totale entre cosignataires des contrats initiaux des crédits en couple et ce quelle que soit leur forme d’union.

Ainsi, pour un couple, le rachat de crédit se fait à deux et il est impossible d’obtenir un financement sans la signature des deux membres du couple, même si la participation financière et les quotités des deux partenaires sont inégales.

Rachat de prêt à deux : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Avant de se lancer dans un projet de rachat de crédit à deux, il est important de connaître les principaux critères d’octroi d’un rachat de prêt et d’adopter certaines astuces afin de mettre toutes les chances de son côté. Pour rappel, en obtenant un rachat de prêt en couple, les deux parties seront tenues conjointement de la nouvelle dette.

A savoir que pour accorder un financement à un couple, la banque ou son intermédiaire s’assure de la situation financière des débiteurs. Pour cela, le prêteur évalue plusieurs paramètres, en particulier les revenus du couple. Le comportement bancaire et la sérénité professionnelle de chacun sont pris en compte.

La banque ou son intermédiaire va aussi s’assurer de la solvabilité et du taux d’endettement du couple. De ce fait, pour faciliter l’obtention d’un rachat de crédit, le couple doit présenter une situation professionnelle stable, l’un des membres doit avoir un contrat de travail pérenne (fonctionnaire, CDI).

Les différents relevés bancaires du couple ne doivent pas faire l’objet de découverts bancaires non autorisés. Aucun rejet de paiement ou de chèque ne doit attirer l’attention de l’établissement prêteur. Par ailleurs, le couple doit présenter un projet commun, c’est-à-dire, être d’accord sur les crédits à racheter ou à reprendre, mais aussi le montant d’un potentiel financement supplémentaire.


Dernières actualités Rachat de crédit
Changement de poste à la rentrée : comment optimiser les crédits en cours de remboursement... Changement de poste à la rentrée : comment optimiser les crédits en cours de remboursement ? 23/07/2019 - Proposées par le rachat de crédit, réorganiser ses prêts et rééchelonner le...
La renégociation et le rachat de crédit immobilier plébiscités par les Français La renégociation et le rachat de crédit immobilier plébiscités par les Français 29/04/2019 - La période des taux bas pousse la population à négocier de nouveau leur emprunt...
Taux bas, c’est le moment de renégocier ou racheter ses crédits Taux bas, c’est le moment de renégocier ou racheter ses crédits 02/04/2019 - La baisse des taux peut profiter aux emprunteurs dont le crédit est déjà en cours....
Rachat de crédit immobilier : les taux d’intérêt repartent à la baisse Rachat de crédit immobilier : les taux d’intérêt repartent à la baisse 11/03/2019 - Selon les réseaux d’intermédiaire bancaire, les taux d’intérêt des prêts...
Les Français préfèrent être propriétaires que locataires de leur logement Les Français préfèrent être propriétaires que locataires de leur logement 24/02/2019 - Une large proportion de Français estime être plus attirée par l’accès à la...
En savoir plus - Rachat de crédit