Qui sont les femmes qui empruntent seules ?

Qui sont les femmes qui empruntent seules ?

En 2017, un tiers des crédits immobiliers ont été contractés par des femmes célibataires. Les Françaises sont particulièrement actives sur le marché de l’immobilier ancien.

Les femmes seules n’hésitent plus à acheter un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier est une étape importante dans la vie d’un couple. En accédant à la propriété, le ménage se projette dans l’avenir mais prépare également son patrimoine. En règle générale, le premier achat est financé à l’aide d’un crédit immobilier. Pour cette première opération bancaire importante, les couples sont nombreux à prendre rendez-vous avec leur conseiller financier pour discuter des modalités du prêt.

Si les couples sont avantagés dans leur demande de financement immobilier (deux salaires), les personnes seules ne sont pas pour autant écarter du marché du crédit à l’habitat. C’est notamment le cas pour les femmes seules qui décident de se lancer dans l’acquisition immobilière. Elles représentent d’ailleurs un tiers des dossiers de crédits immobiliers.

Mais en matière de financement, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Bien que les établissements bancaires ne fassent pas de discriminations, ce sont les profils d’emprunteurs qui différent. En effet, selon la Commission européenne, une femme a un revenu plus faible de 16 % par rapport à un homme.

Les Françaises et les résidences secondaires, oui, après 40 ans

Cela se répercute donc sur la capacité d’emprunt qui est calculé en fonction des revenus et des charges. Pour un poste sensiblement égal, une Française pourra moins emprunter que son homologue masculin du fait de son salaire moins élevé.

Cet état de fait n’empêche pas les femmes d’être bien présentes sur le marché du crédit immobilier. La résidence principale (90 % des femmes célibataires) n’est pas le seul objectif visé puisque les femmes de moins de 30 ans qui investissent dans l’immobilier locatif sont plus nombreuses en 2017.

Enfin, les femmes ne présentent pas le même profil qu’elles soient primo-accédantes ou secundo-accédantes. Une Française qui se lance dans son premier achat immobilier finance un bien ancien de 170 858 euros en moyenne (pour les moins de 30 ans). Elles représentent 20 % des femmes seules tandis que les 30-39 pèsent dans 39 % des cas.  Pour les femmes de plus de 40 ans, l’achat de résidence secondaire est davantage envisagé par rapport au trentenaire. Le nouveau bien acheté coutera en moyenne environ 250 000 euros. En matière d’immobilier, les femmes n’ont aucune leçon à recevoir de la part des hommes.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l’année 29/10/2018 - Selon une étude de la Banque centrale européenne,  les banques ne prévoient pas...
L’immobilier ancien voit ses prix reculer L’immobilier ancien voit ses prix reculer 26/10/2018 - La pierre attire toujours les Français.  Pour attirer une clientèle qui profite...
Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique 25/10/2018 - Afin de suivre l’évolution digitale et de s’adapter aux changements des modes...
L’efficacité des travaux de rénovation remise en question L’efficacité des travaux de rénovation remise en question 24/10/2018 - Une étude récente remet en cause l’efficacité réelle des travaux de rénovation...
Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 10/10/2018 - Permettant de financer gratuitement à crédit une partie d’un achat immobilier...