Quant est-il de la place des fintech depuis leur apparition ?

Quant est-il de la place des fintech depuis leur apparition ?

En l’espace de quelques années, beaucoup de start-up se sont développées en étant axées sur des services financiers par le biais des technologies, les « fintech ». Le territoire Français recèle d’entreprises de ce genre qui cherchent encore des moyens financiers pour se développer. Mais est-il de leur situation actuelle ?

Un marché des services de paiement qui s’est ouvert

En novembre 2009, les établissements bancaires affichaient une mine grisâtre. L’Europe adoptait dans sa réglementation une directive qui visait à supprimer le monopole des banques sur les services de paiement. Cette mesure, nommée « directive sur les services de paiement » (DSP), a permis l’entrée de nouveaux acteurs sur le marché. La France fait par ailleurs partie des pays directement concernés par le nombre croissant de start-up qui se développent d’année en année.

La volonté par le biais de la DSP est claire ; dynamiser le marché en prenant le pari d’ouvrir les vannes de la concurrence pour lancer une quête à l’innovation. Et ces nouveaux acteurs ont apporté ce vent de nouveautés en fusionnant les services financiers et la technologie. Depuis, les acteurs majeurs du secteur bancaire ont dû mettre le pied à l’étrier pour s’ouvrir à l’ère de la digitalisation.

Les fintech dans le viseur des établissements bancaires

Il faut dire que les grands groupes de la banque n’ont eu d’autres choix que de réagir face aux propositions innovantes des fintech. Cumuler une cagnotte destinée à offrir un cadeau, suivre tous ses comptes en banque au travers d’une unique application, etc… c’est d’autant de services innovants sur lesquels les banques ont dû se positionner.

La vigilance des professionnels de la banque s’est au fil du temps transformée en vision d’opportunités. Les fintech sont devenues des structures stratégiques à acquérir pour obtenir un gain de compétitivité. Les rachats de ces start-up se sont multipliés et les montants n’ont rien d’effrayant face aux moyens financiers dont disposent les grands groupes. Par conséquent, ces entreprises innovantes sont croquées l’une après l’autre par les banques, afin qu’elles conservent leurs positions dominantes, tout en faisant un pari sur le futur. L’objectif étant d’intégrer les fonctionnalités innovantes au sein de leurs propres services.

De ce fait, si les fintech proposent bel et bien des services novateurs, leur puissance financière leur permet difficilement de tenir tête aux acteurs majeurs. Même si certaines pourraient sortir du lot et faire partie des grands de la finance, il est encore compliqué de se prononcer quant à leur avenir, malgré tout rempli de promesses.


Dernières actualités Fintech
Les banques multiplient les incubateurs de fintech Les banques multiplient les incubateurs de fintech 04/02/2019 - Pour ne pas rater l’innovation qui plaira aux clients, les banques investissent...
Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 30/01/2019 - Les banques ont jusqu’au mois de septembre pour mettre en place leur accès aux...
Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 19/01/2019 - Les investisseurs continuent de faire confiance aux nouveaux acteurs de la technologie...
185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 18/01/2019 - Les sites de prêts pour des projets immobiliers - crowdlending - ont encore fait...
Crowdfunding : prudence avant d’investir sur les plateformes Crowdfunding : prudence avant d’investir sur les plateformes 01/12/2018 - Le crowdfunding a le vent en poupe. Notamment avec l’innovation financière qui...