Quand les banques 2.0 élargissent leur clientèle cible

Quand les banques 2.0 élargissent leur clientèle cible

Afin d’améliorer leur part de marché, de plus en plus de banques en ligne lancent de nouvelles offres à l’attention des usagers de banques aux revenus plus modestes.

Vers une généralisation des banques en ligne « low cost » ?

Dans la conjoncture actuelle où les banques en ligne commencent à effectuer une véritable percée sur le marché tricolore, avec près de 4,5 millions de clients en 2017, certaines néo-banques « haut-de gamme » assouplissent leur politique afin d’améliorer leur part de marché et s’aligner sur leurs concurrents.

Ces nouvelles offres 2.0 donnent la possibilité pour les particuliers gagnant environ 1 000 euros nets par mois de devenir client d’une banque digitale tout en bénéficiant d’une carte bancaire Visa. Cette carte de paiement reste, toutefois, à débit immédiat et totalement gratuite à condition que les clients réalisent au moins 3 opérations de transaction par trimestre. Si cette condition n’est pas respectée, elle coûtera 6 euros par trimestre. Même les services réservés aux clients de plus d’un an sont désormais accessibles dès l’ouverture du compte.

Par ailleurs, il faut savoir que certaines banques en ligne se démarquent déjà avec une carte bancaire classique gratuite et 0 euros de frais de tenue de compte. Selon certains observateurs, le marché de la banque en ligne tricolore se tend de plus en plus vers des offres low cost dans le contexte actuel où les Français aux revenus importants restent encore frileux dans l’usage du tout numérique avec leur établissement bancaire. Cependant, si le ticket d’entrée baisse considérablement, ces nouvelles offres 2.0 « low-cost » ne sont pas éligibles aux différentes primes de bienvenue d’environ une centaine d’euro.

Les banques en ligne proposent aussi des prêts immobiliers attractifs

La distribution de crédit immobilier aux particuliers n’est plus réservée qu’aux établissements bancaires classiques. En fait, les enseignes 2.0 viennent jouer sur le terrain des enseignes traditionnelles avec des offres de financement particulièrement attractives.

Comme le financement à l’habitat est un produit d’appel, les banques en lignes mettent tout en œuvre pour capter les jeunes ménages. Selon certaines études, les offres de crédit immobilier proposées par ces établissements sont même plus avantageuses que la moyenne du marché, tant que les projets ne représentent aucune complexité.

Même sans possibilité d’obtenir un prêt relais ou encore un prêt conventionné (PTZ), les banques en lignes proposeraient des offres de crédit immobilier sur 15 ans, 20 ans ou 25 ans avec des taux d’intérêt les plus compétitifs, jusqu’à 0,4 point de base en dessous des barèmes affichés dans les banques classiques, selon les statistiques compilées des différents baromètres.


Dernières actualités Banque
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.
Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 25/02/2019 - L’assurance-vie capte toujours l’argent des Français mais le rendement attribué continue de fléchir.