Profiter de la résiliation annuelle pour changer la quotité d’assurance de prêt

Profiter de la résiliation annuelle pour changer la quotité d’assurance de prêt

La résiliation annuelle de l’assurance emprunteur va permettre de changer son contrat mais aussi la quotité et sa répartition dans le but d’être couvert au mieux par rapport à sa situation.

La résiliation annuelle pour tous au 1er janvier 2018

L’année prochaine, la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur s’étendra à tous les crédits immobiliers. En effet, au 1er janvier 2018, tous les emprunteurs seront libres de changer leur contrat d’assurance à chaque date d’anniversaire. Actuellement, seuls les contrats émis après le 1er mars 2017 bénéficient de cette évolution. Il s’agit d’une évolution car elle confère aux emprunteurs le droit de changer d’assureur chaque année à condition que les nouvelles garanties soient au moins équivalentes à celles du contrat quitté. Cet avantage se cumule avec les dispositions de la loi Hamon qui autorise le changement d’assurance uniquement durant la première année du crédit immobilier. La résiliation annuelle prend donc le relais et complète la loi de consommation de 2017.

En règle générale, les contrats d’assurances alternatifs sont moins chers que les contrats de groupes proposés par les établissements bancaires. Cette différence peut être du simple au double. Avoir recours à la délégation d’assurance ou à un changement ultérieur est donc synonyme d’économies réelles pour les emprunteurs. En sachant que l’assurance de prêt représente jusqu’à un tiers du coût total d’un financement immobilier, ce sont donc des milliers d’euros qui sont en jeu.

Adapter la couverture du prêt aux revenus des emprunteurs

Outre le gain réalisé sur l’assurance, changer de contrat est également l’occasion de réviser les nouvelles conditions notamment celles de la quotité. Elle correspond à la part du capital assuré. Pour chaque prêt immobilier, la banque exige que la quotité d’assurance emprunteur soit au moins égale à 100 %.

Pour un emprunteur seul, la quotité exigée sera de 100 %. C’est-à-dire qu’en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur, l’assureur s’engage à prendre en charge l’intégralité du capital restant dû. Dans le cas de deux co-emprunteurs, la quotité pourra être répartie à 50/50, 60/40, 70/30 ou toute autre répartition dès lors que les 100 % sont respectés. Pour parer à toute éventualité, deux emprunteurs peuvent chacun s’assurer à hauteur de 100 %, on parle de couverture à 200 % qui est le maximum autorisé. La hauteur de la quotité a un impact sur le montant de la mensualité d’assurance. Lors d’un changement d’assurance de prêt pour des co-emprunteurs, il est envisageable de revoir la quotité ou sa répartition.

Obtenir la meilleure couverture emprunteur

Pour la banque, le seul impératif est le respect des 100 %. Dans le cas d’une augmentation des quotités (avec une limite de 200 %), la compagnie d’assurance ne devrait pas s’y opposer puisqu’elle pourra augmenter ses cotisations. Dans le cas d’une réduction des quotités (plancher de 100 %), le nouvel assureur ne devrait, en théorie, pas s’y opposer puisqu’il s’agit d’une nouvelle clientèle. Ce dernier argument pourra également être mis en avant au moment de chercher le meilleur contrat d’assurance de prêt.


Dernières actualités Assurance
Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer 17/09/2019 - Le contrat d’assurance de prêt représente un coût important dans un financement...
Taux très bas, pourquoi il ne faut pas négliger l’assurance de prêt Taux très bas, pourquoi il ne faut pas négliger l’assurance de prêt 12/07/2019 - Obtenir un taux bas est un objectif pour beaucoup d’emprunteurs, notamment durant...
Les taux bas n’empêchent pas de s’intéresser à l’assurance-vie Les taux bas n’empêchent pas de s’intéresser à l’assurance-vie	24/06/2019 - Le placement préféré des épargnants français reste attractif en vue de la r...
Assurance de prêt, le sénateur Bourquin veut renforcer la concurrence Assurance de prêt, le sénateur Bourquin veut renforcer la concurrence 21/06/2019 - L’auteur de l’amendement sur la résiliation annuelle de l’assurance veut inscrire...
Taux bas : il ne faut pas négliger son assurance emprunteur Taux bas : il ne faut pas négliger son assurance emprunteur 14/06/2019 - Avec les taux d’emprunt au plus bas, la part de l’assurance de prêt augmente...