Prêt immobilier : des solutions pour réduire le montant de ses échéances

Le rachat de crédit va permettre de souscrire un nouveau contrat de crédit afin de rembourser par anticipation le capital restant dû de son financement en cours.

Réduire le montant des mensualités d’un crédit immobilier peut être nécessaire, voire indispensable en cas d’accident de la vie (maladie, séparation, décès…), cependant, quelles sont les principales solutions pour réadapter ses échéances à sa situation ?

Rachat de crédit pour une mensualité sur-mesure

Ces dernières années, lorsqu’un emprunteur souhaitait alléger le montant de ses échéances de prêt immobilier, la première solution conseillée par les proches était la renégociation de prêt. Une opération bancaire qui consiste à renégocier le taux d’intérêt initial de son prêt en cours. Cependant, même en obtenant gain de cause auprès de la banque, la baisse n’est généralement pas trop importante, juste quelques points de base de moins.

En général, la renégociation du taux d’un crédit suffisait rarement à diminuer le montant des mensualités de manière drastique. Conséquence : un emprunteur ayant obtenu une renégociation de prêt peut toujours avoir des difficultés à rembourser sereinement son prêt à l’habitat.

Ces raisons ont poussé de nombreux emprunteurs à opter pour le rachat de crédit, une opération bancaire qui permet de substituer le capital restant dû de son prêt à l’habitat par un nouvel emprunt à mensualité adaptée à la capacité réelle de remboursement de l’emprunteur.

En d’autres termes, le rachat de crédit va permettre de souscrire un nouveau contrat de crédit afin de rembourser par anticipation le capital restant dû de son financement en cours. En allongeant la durée de ce nouveau contrat, le montant des échéances sera mécaniquement abaissé et adapté aux finances et à la situation de l’emprunteur.

Faire jouer la modulation des mensualités si possible

Outre le rachat de crédit immobilier, il peut exister une autre alternative pour faire baisser le montant de ses échéances en rallongeant la durée initiale du contrat. Il s’agit de la clause de modulation des mensualités.

De ce fait, l’autre reflexe d’un emprunteur souhaitant réduire considérablement le montant de ses mensualités est de scruter son contrat de prêt. Autrement dit, de vérifier que son offre de prêt inclut une clause permettant d’ajuster à la baisse comme à la hausse le montant des mensualités.

Cependant, si la plupart des établissements mettent, à ce jour, cette clause de modulation de crédit immobilier, il faut savoir que seuls quelques prêteurs l’ajoutaient quasi-automatiquement dans leurs offres de prêt, tandis que d’autres l’intégraient uniquement à la demande de l’emprunteur au moment de la signature.

Néanmoins, il faut savoir que la clause de modulation des échéances d’un crédit immobilier ne peut être proposée que dans le cadre d’un financement amortissable classique. En fait, cette option pourrait poser problème lorsqu’il y a plusieurs lignes de prêts.  


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre 18/11/2017 - En novembre 2017, la plupart des banques concèdent encore quelques baisses des taux...
Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 15/11/2017 - Avec des taux d’intérêt toujours attractifs, malgré quelques hausses, les récentes...
Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté 13/11/2017 - Bonne nouvelle pour les ménages modestes et les primo-accédants, les députés...
Les prêts aidés, véritables atouts pour les primo-accédants Les prêts aidés, véritables atouts pour les primo-accédants 10/11/2017 - En matière de crédit immobilier, les aides de l’Etat sont les bienvenues. En...
Crédit : les banques pourraient se montrer encore plus sélectives Crédit : les banques pourraient se montrer encore plus sélectives 09/11/2017 - Si chaque banque a mis au point des conditions d’octroi claires précisant quels...