Le prêt à la consommation reste toujours porté par la LOA

Le prêt à la consommation reste toujours porté par la LOA

Selon les chiffres publiés par l’Association française des sociétés financières (ASF), la production de nouveaux prêts à la consommation a été encore soutenue par les opérations de location avec option d’achat  (LOA).

Crédit à la consommation : la production continue de progresser

D’après les chiffres de l’Association Française des Sociétés Financières (ASF), la production des crédits à la consommation a connu une progression de plus de 7 % au deuxième trimestre 2018. Entre janvier et juin 2018, la hausse de production s’élève à 5,3 % par rapport au deuxième trimestre 2017.

Cependant, selon l’ASF, le dynamisme de l’activité du prêt conso repose principalement sur le financement d’automobiles d’occasion via des opérations de LOA. En fait, ce type de financement d’automobile fait l’objet d’une progression annuelle de près de 49 % sur les 6 premiers mois de l’année.

Cependant, le crédit affecté pour financer l’achat d’une voiture d’occasion a également progressé, environ 15 % au deuxième trimestre et 12 % sur le premier semestre. Pour l’ASF, le financement d’automobile d’occasion a enregistré un résultat de près de 17 % au second trimestre et de 15,1 % au premier semestre, selon les chiffres de l’ASF.

Quant au financement de voitures neuves, la croissance a été plus modérée avec une progression d’environ 12 % au deuxième trimestre et de 10 % de janvier à juin 2018 par rapport à la même période un an plutôt. Dans les détails, la location avec option d’achat d’une voiture neuve a augmenté de 17 % au deuxième trimestre et de 16 % au premier semestre.  

Le crédit à la consommation bénéficie aussi de conditions attractives

A savoir que les chiffres de l’Association Françaises des Sociétés Financières (ASF) ne montrent pas que la croissance du financement de voitures (neuves ou d’occasion) via un crédit affecté ou une LOA, ils montrent également une progression généralisée de l’activité du prêt à la consommation.

Dans les détails, le financement de biens d’équipement du foyer a augmenté de 5,3 % au deuxième trimestre et de 4,9 % au deuxième semestre pour atteindre 270 millions d’euros. Pour le prêt personnel classique, la production s’approche désormais de 1,3 milliard d’euros.

Ainsi, force est de constater que les Français sont de plus en plus nombreux à contracter un crédit à la consommation pour des raisons diverses et variées. A savoir que l’attractivité des conditions d’octroi de ces emprunts est l’un des principaux facteurs de croissance de cette activité.

Avec des taux d’intérêt historiquement bas et la concurrence de plus en plus forte entre les établissements bancaires, les Français privilégient désormais les crédits à la consommation plutôt que de piocher dans leur épargne.


Dernières actualités Consommation
Remplacement d’une chaudière : les conditions de ressources pour le crédit d’impôt Remplacement d’une chaudière : les conditions de ressources pour le crédit d’impôt dévoilées 20/02/2019 - Le crédit d’impôt pour la Transition énergétique (Cite) va étendre son application...
La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto 17/02/2019 - La location avec option d’achat continue de plaire aux Français. Ce mode de financement...
15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation 15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation 11/02/2019 - Selon une récente étude, près de 8 millions de Français prévoient de souscrire...
Le surendettement des ménages baisse encore en 2018 Le surendettement des ménages baisse encore en 2018 06/02/2019 - Les statistiques autour des ménages surendettés tendent à régresser depuis quelques...
Consommation : ce qui change au 1er février Consommation : ce qui change au 1er février 01/02/2019 - Emprunter régulièrement l’autoroute devrait coûter moins cher à partir d...