Le prélèvement à la source sera effectif en 2019

Prélèvement à la source sera effectif en 2019

Le PAS entrera bien en vigueur en janvier 2019.  Sur leur fiche de paie, les salariés contribuables vont voir une partie de leur salaire prélevée pour payer l’impôt sur le revenu.

Nouveau mode de prélèvement à partir du 1er janvier 2019

Après plusieurs jours de tergiversation, l’exécutif a enfin tranché le sujet : le prélèvement à la source se mettra bel et bien en place à partir de 2019.
La réforme a été confirmée, au journal télévisé hier soir, par le Premier ministre en personne. Pour Edouard Philippe, « la réforme sera mise en œuvre dans de bonnes conditions ». Le locataire de Matignon tient donc à rassurer suite aux doutes émis par le Président de la République la semaine dernière. Emmanuel Macron se posait alors encore des questions sur la bonne mise en application du prélèvement à la source.

Concrètement voici ce qui va changer. Avec le système actuel, les impôts sont calculés en fonction des revenus de l’année précédente (N-1). Les contribuables sont invités à régler leur imposition selon 3 options : le paiement annuel, le paiement par tiers provisionnel ou la mensualisation sur 10 mois.

L’inconvénient est que si entretemps, la situation du contribuable a changé, elle ne sera pas prise en compte lors du règlement de l’impôt. Par exemple, si une baisse de revenus est survenue entre l’année  N et N-1, le particulier pourra avoir plus de difficultés à régler son impôt sur le revenu.

Les salaires et les pensions vont « diminuer »

Le prélèvement à la source, ou retenue sur la fiche de paie, va changer la donne. Désormais, l’impôt sera contemporain des revenus en cours. Si l’impôt sera retenu sur le salaire, le taux appliqué va suivre la situation du contribuable. Si une naissance ou un mariage a lieu, le particulier le signifie au fisc qui transmet un nouveau taux de prélèvement à appliquer.

Le prélèvement à la source a toutefois ses détracteurs qui dénoncent une baisse du pouvoir d’achat des ménages. Cet argument peut paraître « artificiel » puisque le paiement de l’impôt est mensualisé et ne nécessite plus d’être anticipé.

Par contre en matière de crédit immobilier, les banques vont devoir se prononcer sur le montant pris en compte dans l’endettement des ménages. Pour la souscription d’un crédit à l’habitat, vont-elles retenir le salaire net avant ou après impôt ? Dans ce cas, le pouvoir d’achat immobilier pourrait être impacté.


Dernières actualités Législation
Déclaration des revenus 2018, il est temps d’y penser Déclaration des revenus 2018, il est temps d’y penser 15/04/2019 - Les Français, qu’ils soient redevables de l’impôt sur le revenu ou non, sont...
Bientôt la fin de la déclaration de revenus ? Bientôt la fin de la déclaration de revenus ? 22/03/2019 - La retenue à la source en vigueur depuis le début de l’année va-t-elle avoir...
Démarches administratives : les Français vont bientôt avoir « le droit à l’erreur Démarches administratives : les Français vont bientôt avoir « le droit à l’erreur » 16/03/2019 - Les erreurs administratives de la population ne seront plus obligatoirement synonymes...
Le permis de louer testé en province Le permis de louer testé en province			08/03/2019 - Les moyennes villes de province mettent également en place le permis de louer. ...
Le barème de l’impôt sur le revenu 2019 est disponible Le barème de l’impôt sur le revenu 2019 est disponible 27/02/2019 - Retour sur le nouveau barème de 2019 publié par l’administration fiscale qui...