Pouvoir d’achat immobilier : quelles évolutions ?

Pouvoir d’achat immobilier : quelles évolutions ?

Depuis 2008, les Français ont vu leur pouvoir d’achat progressé de 36 % sur le marché de l’immobilier. Les taux bas contribuent à cette conjoncture propice à l’acquisition.

Les prêts immobiliers bas ont raison de la hausse des prix

Les conditions de financement actuelles améliorent-elles le pouvoir d’achat immobilier des Français ? Ce pouvoir d’achat se détermine en fonction de la capacité d’emprunt. Pour cela, il faut prendre en considération le niveau de revenus et une mensualité donnée. En ne dépassant pas un taux d’endettement recommandé de 33 %, il est possible d’obtenir un capital donné selon le taux moyen en vigueur. Il est donc possible selon deux crédits réalisés aux conditions similaires mais à des périodes différentes de mesurer l’évolution du pouvoir d’achat immobilier.

A vrai dire, cela va évoluer en fonction des spécificités du marché local. Un bien à Paris ne subira pas les mêmes évolutions qu’un bien au cœur de la campagne axonaise. Pour rappel, entre 2008 et 2016, les spécialistes annonçaient que le pouvoir d’achat immobilier avait connu une belle progression d’environ 28 %. En pratique, cela veut dire qu’entre un crédit contracté en 2008 et un de 2016, l’emprunteur le plus récent peut acheter un bien dont la surface est plus grande de 28 %.

Ce bond peut s’expliquer en partie par les formidables conditions de financement octroyées à la fin de l’année 2016. A cette époque, les taux ont atteint leur plancher record avec une moyenne de 1,33 % pour toutes les durées confondues et hors assurances emprunteurs. La faiblesse des taux a alors permis de contenir l’augmentation des prix des biens sur le marché immobilier.

Le pouvoir d’achat immobilier inégal en fonction des régions

Selon les dernières études, le pouvoir d’achat a encore progressé durant les 10 dernières années. En effet, entre 2008 et 2018, cette statistique a évolué de + 36 %. Cela n’était pas attendu par l’ensemble des observateurs, car après une année 2016 qualifiée d’historique, des experts s’attendaient à un rebond des taux en parallèle d’une hausse des prix. Avec 36 % d’évolution positive, les Français qui ont emprunté l’année dernière ont pu acquérir un bien 36 % plus grand par rapport à 2008.

Comme indiqué précédemment, toutes les régions de France ne profitent pas de ces conditions favorables à l’achat. Par exemple, dans la capitale, le pouvoir d’achat immobilier est de 10,5 % sur la même période tandis qu’à Bordeaux, il est en recul de 0,4 %.

A l’avenir, la « flambée » des prix toujours en cours pourrait bien entamer le pouvoir d’achat des Français sur le marché de l’immobilier. Mais étant donné que les taux restent stables et bas, cela ne devrait pas intervenir au moins jusqu’à la fin de l’année.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...