Pouvoir d’achat immobilier, une chute inexorable ?

Pouvoir d’achat immobilier, une chute inexorable ?

Le nombre de mètre carré qu’il est possible d’acheter en fonction d’un capital est en train de reculer au niveau national. Mais cela touche plus particulièrement les villes attractives économiquement.

Jusqu’à moins 53 % de surface achetable

Les beaux jours font du bien au moral des Français. Les différents indicateurs de l’immobilier, comme celui du nombre de transactions, se veulent rassurant. Mais à y regarder de plus près le marché immobilier ne se porte pas s’y bien. Si les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont favorables à l’achat d’une résidence principale, secondaire ou d’un investissement locatif, les prix du marché immobilier, eux, sont en progression.

Ainsi, bien que la moyenne des taux se soit établie à 1,48 % pour le premier trimestre, ces taux bas ne suffisent pas à endiguer la baisse du pouvoir d’achat immobilier des Français. Cet indicateur se calcule en fonction de la surface qu’il est possible d’acquérir selon un capital donné. Depuis 2008, ce pouvoir d’achat avait pourtant progressé de près de 30 % mais l’embellie semble belle et bien terminée. Néanmoins ce phénomène ne s’observe pas uniformément sur tout le territoire hexagonal.

Les grandes villes sont les plus touchées

Les principales villes du pays sont les plus touchées. Selon l’Observatoire Crédit Logement, la surface qu’il est possible d’acquérir dans les villes a reculé de 53 %. A Bordeaux, Lille ou Nantes, les acheteurs ont ainsi perdu jusqu’à six mètres carrés de surface.

En plus des territoires ruraux, il semblerait que ce phénomène de baisse du pouvoir d’achat immobilier ne touche pas les villes de la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur). Car dans la cité phocéenne et dans la ville voisine de Nice, le nombre de mètres carrés achetables a augmenté de 2 unités. Pour un bien situé dans un quartier recherché, ces deux mètres carrés supplémentaires peuvent faire toute la différence (salle d’eau supplémentaire, rangement, etc.).

A l’avenir, acheter un bien dans une ville attractive pourrait être de plus en plus compliqué pour les ménages les plus modestes.


Dernières actualités Immobilier
Emprunter pour une acquisition immobilière reste très bon marché Emprunter pour une acquisition immobilière reste très bon marché 16/07/2018 - En juillet, certaines banques ont opté pour le statu quo, quand d’autres lancent...
Est-il possible d'acheter un bien en étant célibataire ? Est-il possible d'acheter un bien en étant célibataire ? 14/07/2018 - L’achat d’un bien immobilier se complique pour les personnes célibataires. En...
Les maisons se négocient mieux que les appartements Les maisons se négocient mieux que les appartements 11/07/2018 - Il est plus facile de négocier un appartement à Reims qu’à Paris. Mais pour...
Négociation immobilière : les meilleurs rabais portent sur les maisons Négociation immobilière : les meilleurs rabais portent sur les maisons 02/07/2018 - Après des mois qui se prêtaient moins à la négociation, il semblerait qu’elle...
Sans situation professionnelle stable, l’emprunt immobilier reste compliqué Sans situation professionnelle stable, l’emprunt immobilier reste compliqué 01/07/2018 - Le contrat de travail à durée indéterminé demeure le Graal pour obtenir un prêt...