Une plateforme en ligne pour signaler les paiements frauduleux

Une plateforme en ligne pour signaler les paiements frauduleux

Un nouveau service public en ligne vient d’être publié : Perceval. Ce formulaire permet aux victimes de vols de données bancaires de signaler la fraude.

Les données bancaires, le nouveau nerf de la guerre

Pratique, rapide, simple d’utilisation… La carte de paiement a tous les atours pour plaire aux usagers bancaires. Démocratisée dans l’Hexagone au cours des années 70, le morceau de plastique s’est vu rapidement adopté par les Français. Aujourd’hui, les transactions réglées à l’aide d’une carte bancaire sont devenues monnaie courante. L’e-commerce, ou commerce en ligne, a également contribué au développement croissant des paiements par carte bleue. Mais ce nombre grandissant n’est pas anodin puisque dans le même le nombre de fraudes à la CB a lui aussi progressé.

Le vol de données bancaires est bien couvert dans la législation française. En effet, si des fonds ont été détournés alors qu’aucun moyen de paiement n’a été dérobé, la banque doit rembourser l’intégralité des fonds. Bien que le dépôt d’une plainte ne soit pas obligatoire, les banques exigent qu’une déclaration soit effectuée auprès de la Police Nationale ou de la Gendarmerie Nationale

La vigilance doit primer surtout pour les achats en ligne

Pour éviter que les commissariats soient pris d’assaut, les autorités ont mis en place un formulaire dédié qui remplace la plainte mais permet aux banques de poursuivre le dossier. Le gouvernement a souhaité aller plus loin et faciliter davantage les démarches. Annoncée en janvier dernier, la plateforme vient de voir le jour.

Elle s’intitule Perceval pour Plateforme électronique de recueil de coordonnées bancaires et de leurs conditions d’emploi rapportées par les victimes d’achat frauduleux en ligne, rien que ça. En signalant sa situation sur Perceval, l’usager victime pourra obtenir le remboursement des sommes détournées. Mais il faut toujours veiller à bien faire opposition auprès de sa banque et toujours être en possession de sa carte de paiement.

Le consommateur est donc davantage protégé, cependant ne doit le conduire à baisser sa vigilance. Récemment, la jurisprudence a déclaré qu’un usager qui fait preuve de négligence face à un faux email ne sera pas systématiquement remboursé par son établissement bancaire.


Dernières actualités Banque
Après les Millenials, les familles sont les cibles des banques Après les Millenials, les familles sont les cibles des banques 20/10/2018 - Un service bancaire pour toute la famille. Voici la nouvelle offre proposée par un établissement bancaire. Pour fidéliser,...
Infographie : les fonds responsables prennent du galon Infographie : les fonds responsables prennent du galon 19/10/2018 - Depuis quelques années, le monde de la finance commence à faire ses premiers pas en direction d’investissements « ...
Quand les banques veulent profiter du boom de la LOA Quand les banques veulent profiter du boom de la LOA 18/10/2018 - Depuis quelques années, la LOA (location avec option d’achat) est devenue le principal mode de financement de véhicules...
Le paiement mobile ne décolle pas en France Le paiement mobile ne décolle pas en France 17/10/2018 - Alors que les transactions par le biais des mobiles sont destinées à un avenir radieux, les premiers chiffres révélés...
Quand la hausse de l’endettement privé inquiète la Banque de France Quand la hausse de l’endettement privé inquiète la Banque de France 16/10/2018 - Malgré la baisse du nombre de cas de surendettement, l’endettement privé a progressé de 5 % en France l’année dernière....