Le patrimoine des ménages progresse

Le patrimoine des ménages progresse

Une étude se penche sur le patrimoine des ménages et témoigne d’une progression relativement conséquente. Tant sur un plan financier que non financier, notamment grâce au marché de l’immobilier.

Un patrimoine constitué à deux tiers de biens immobiliers

Les ménages français semblent s’enrichir. Une nouvelle étude de l’organisme de statistiques l’INSEE met en évidence une belle évolution des indicateurs. En effet, entre 2016 et 2017, leur patrimoine aurait progressé de 3,8% pour une valorisation totale de 11 494 milliards d’euros. Le patrimoine détenu se fragmente en plusieurs typologies. La catégorie qui pèse le plus dans les avoirs des ménages est indéniablement l’immobilier qui représente deux tiers dans la propension du patrimoine accumulé. En faisant les comptes, l’INSEE indique que les actifs non financiers ont augmenté de 3,5% en 2017 pour une valeur totale estimée à 7 679 milliards d’euros.

Le patrimoine restant se compose d’actifs financiers. À titre d’exemple, cette catégorie répertorie l’ensemble des avoirs placés sur les marchés mais également sur les produits d’épargne plus classiques. D’ailleurs, les ménages ont tendance à se diriger vers des solutions de placements dont les fonds positionnés sont garantis. C’est notamment le cas du livret A, du Livret développement durable ou bien encore du Livret d’épargne populaire. C’est pourquoi, l’encours des assurances-vie, où les placements sont sujets à des risques plus élevés, n’a que très peu bougé avec une hausse de 1,4% en 2017. Au cumul, le patrimoine financier, qui représente le dernier tiers dans les avoirs globaux, s’est amélioré de 4,4%.

Un effet démographique et de marché

Plusieurs facteurs sont en mesure d’expliquer cette évolution. Le facteur qui prédomine est indéniablement l’immobilier qui ne cesse de croître depuis plus de 20 ans. Les prix pratiqués sur le marché se sont très nettement accrus. Et entre 2016 et 2017, la valeur des biens possédés a même évolué de 3,3%, après une hausse de 2,9% ressentie l’année précédente. La valeur des biens sur le marché de l’habitat a par conséquent contribué à augmenter significativement la richesse des ménages.

De plus, un effet démographique participe grandement à l’augmentation de ces indicateurs. En effet, avec une population vieillissante et une espérance de vie qui tend à croître, un effet d’entassement de patrimoine est visible. Les ménages vivent plus longtemps et sont ainsi en mesure d’accumuler plus de richesses durant un délai plus long. Ce qui favorise une bonification du patrimoine financier et non financier d’années en années.


Dernières actualités Consommation
La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto 17/02/2019 - La location avec option d’achat continue de plaire aux Français. Ce mode de financement...
15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation 15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation 11/02/2019 - Selon une récente étude, près de 8 millions de Français prévoient de souscrire...
Le surendettement des ménages baisse encore en 2018 Le surendettement des ménages baisse encore en 2018 06/02/2019 - Les statistiques autour des ménages surendettés tendent à régresser depuis quelques...
Consommation : ce qui change au 1er février Consommation : ce qui change au 1er février 01/02/2019 - Emprunter régulièrement l’autoroute devrait coûter moins cher à partir d...
Le Crédit municipal de Paris rend gracieusement les objets gagés Le Crédit municipal de Paris rend gracieusement les objets gagés 29/01/2019 - Le Mont-de-Piété va restituer des milliers d’objets déposés en gage par leur...