Marché immobilier : le télétravail change la donne

Marché immobilier : le télétravail change la donne

En matière d’immobilier, le télétravail modifie-t-il clairement les habitudes des Français ? Selon une récente étude, les logements doivent s’y prêter pour répondre à un réel besoin.

Travailler à domicile, une option plébiscitée par les cadres

Selon une étude commandée par un spécialiste de la recherche de biens en ligne, l’idée de travailler à la maison chemine dans l’esprit des acheteurs. En France, près d’un acheteur immobilier sur deux (45 %) a cette idée en tête lors de la recherche du bien idéal. Chez les cadres salariés, ce souhaite de « liberté » culmine à 70 % de réponses favorables. Les femmes se montrent même plus enclines à envisager cette voie (76 % contre 69 %).

Horaires plus souples, frais de déplacement limités, les raison de travailler depuis chez soi sont nombreuses… Mais à l’heure de rechercher un bien immobilier, il faut se poser les bonnes questions. Le passage au travail à domicile peut donc impliquer de changer de logement. Par exemple, il est possible de gagner en surface en quittant Paris et en investissant dans un bien en périphérie de la capitale. Par le passé, les Français ont exprimé leurs réticences à déménager du fait des frais de notaires inhérents à un achat immobilier.

Pour qu’un bien soit optimal pour du télétravail, il faudra qu’il corresponde à plusieurs critères. Le premier d’entre eux reste, sans surprise, l’accès à une connexion internet de qualité. Il s’agit d’un point essentiel puisque le télétravail implique de passer par des services en ligne pour travailler de manière collaborative ou tout simplement pour participer à des vidéoconférences.

Les espaces de coworking attirent de plus en plus

Un bien équipé en très haut débit, c’est-à-dire la fibre optique, aura des chances supplémentaires d’être vendu par rapport à un logement dont le débit reste insuffisant ou sujet à des perturbations. Il en est de même pour le réseau de téléphonie. L’accès à un réseau 4G est devenu un pré-requis pour travailler depuis chez soi et surtout pour rester joignable pour les interlocuteurs. Selon l’activité exercée, une pièce spécifique peut être consacrée au télétravail. Ces quelques mètres carrés supplémentaires doivent donc figurés dans les critères de recherche du bien.

Toutefois, pour les télétravailleurs qui souhaitent se mettre en vert en profitant de la campagne, un logement connecté n’est pas nécessairement une obligation. En effet, les espaces de coworking ont tendance à se développer dans les principales agglomérations mais aussi dans villes de province de taille plus modeste. Ces espaces fournissent tous les services requis pour les travailleurs indépendants et autres freelances, à savoir : connexion, salle de réunion, visioconférence etc. Un bon espace de coworking peut donc modifier, dans des proportions gardées, le marché immobilier local.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...