Livret A : la rémunération va-t-elle passer à 1 % ?

Le mode de calcul de révision du taux du Livret A a changé. Le livret d’épargne réglementé préféré des Français pourrait remonter à une rémunération de 1 %.

Le mode de calcul de révision du taux du Livret A a changé. Le livret d’épargne réglementé préféré des Français pourrait remonter à une rémunération de 1 %.

Un taux de rémunération de 1 %, en théorie

Le Livret A va-t-il sortir la tête de l’eau ? Avec un taux de rendement actuel de 0,75 %, le livret préféré des Français subit de plein fouet les bas niveaux de l’épargne réglementée. Bien que son rendement ne soit pas particulièrement attractif, le Livret A ne subit pourtant pas un désamour de la part de Français.

Mais à l’approche du mois d’août annonciateur d’une possible remontée de son taux, le livret A pourrait de nouveau faire parler de lui. En effet, les règles de calcul de la révision du taux ont changé. Auparavant, le taux d’inflation suivi par le livret était lissé sur la moyenne du mois précédent la révision. Désormais, ce taux moyen d’inflation sera calculé sur les 6 mois écoulés. Au regard de l’évolution des prix à la consommation, il faut donc s’attendre à une revalorisation du taux à 1 %. Pour autant, rien n’est acquis et le gouvernement peut encore changer la donne. Depuis août 2015, le taux a stagné à 0,75 % malgré des barèmes calculés à la hausse ou à la baisse.

Une hausse attendue depuis longtemps par les épargnants

Si une augmentation du taux est une bonne nouvelle pour les épargnants, elle pourrait être perçue comme un mauvais signal à l’échelle européenne. En effet, une hausse du taux du livret apparaitrait comme contraire à la politique de la Banque centrale européenne. La BCE craint qu’un regain des placements dans l’épargne réglementée ait un impact sur le financement de l’économie.

D’autres institutions craignent un relèvement de la rémunération du Livret A. A l’image de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) pour qui une collecte massive sur les livrets serait synonyme de coût sur l’excédent. Face au taux bas, les Français ont préféré déplacé 100 milliards d’euros sur leurs compte-chèques. Une arrivée massive de liquidités sur le livret A est donc envisageable…


Dernières actualités Taux
Le taux de croissance des crédits aux particuliers en juillet 2018 Le taux de croissance des crédits aux particuliers en juillet 2018 17/09/2018 - En France, un crédit sur deux bénéficie aux particuliers. Ces financements servent...
Crédit immobilier : les taux d’intérêt ne remontent pas Crédit immobilier : les taux d’intérêt ne remontent pas 06/09/2018 - En cette rentrée, les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux...
Crédit immobilier : des taux stables en juillet Crédit immobilier : des taux stables en juillet 15/07/2018 - Peu de mouvement concernant les taux des prêts immobiliers en ce début d’été....
Les taux immobiliers reculent encore en mai et juin Les taux immobiliers reculent encore en mai et juin 13/07/2018 - Alors qu’ils étaient déjà très bas depuis plusieurs mois, les taux des crédits...
Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt 14/06/2018 - L’obtention d’un taux bas peut satisfaire les emprunteurs. Toutefois, d’autres...