Le crowdfunding immobilier plait aux Français

Le crowdfunding immobilier plait aux Français

Le financement participatif s’est décliné au secteur immobilier. Pour les participants,  les taux de rendement annoncés sont supérieurs aux placements réglementés.

La vague du crowdlending immobilier

Depuis le début des années 2000, le développement du numérique a considérablement modifié le secteur bancaire. Alors que les banques en ligne se comptent sur les doigts d’une main il y a encore quelques années, leur nombre a crû de manière exponentielle. Elles sont aujourd’hui accessibles de partout notamment grâce aux smartphones et aux tablettes. Le déploiement du réseau Internet a également contribué au développement de nouvelles plate-formes en financement participatif.

Calqué sur le modèle de la cagnotte, le financement participatif ou crowdfunding a vite trouvé un auditoire en particulier dans le secteur de la création artistique. Depuis le financement participatif s’est décliné à l’univers immobilier. Dans ce cas particulier, les donateurs se sont transformés en investisseurs, on parle alors de crowdlending. Les particuliers sont invités à prendre part à des projets immobiliers pour les étudiants, pour les particuliers ou des résidences services.

Jusqu’à 10 % de taux de rendement

Sur la Toile, les starts-up de crowdlending se sont multipliées et sont régulées par l’ACPR, le gendarme des activités bancaires. En étant enregistrées, ces jeunes pousses apportent ainsi un gage de sérieux aux participants.

En pratique, les investisseurs prêtent des liquidités tout en indiquant à quel taux d’intérêt ils souhaitent être rémunérés. Pour le promoteur immobilier, les crowdlending peuvent servir pour constituer un apport afin de convaincre les investisseurs classiques de le suivre dans son projet.

Pour les prêteurs, le taux d’emprunt peut être intéressant puisqu’il peut osciller entre 7 et plus de 10 %. L’année dernière, les plates-formes de financement immobilier ont récolté près de 100 millions d’euros en ligne. Soit une augmentation de 83 % par rapport à l’année précédente. Selon une plateforme de crowdfunding immobilier, les internautes ont prêté quelques 5000 euros en moyenne et ont obtenu un taux de rendement de 9,9 %. Des chiffres qui font rêver au regard des rendements des placements classiques tel que l’épargne réglementée ou l’assurance-vie.


Dernières actualités Fintech
Le crowdfunding immobilier plait aux Français Le crowdfunding immobilier plait aux Français 26/05/2018 - Le financement participatif s’est décliné au secteur immobilier. Pour les pa...
Quelle est la place de la Fintech française ? Quelle est la place de la Fintech française ? 29/03/2018 - Les start-up de l’Hexagone sont en plein développement. Elles s’ouvrent à ...
L’Open Banking pourrait s’accélérer en France L’Open Banking pourrait s’accélérer en France 31/01/2018 - A l’occasion du Paris Fintech Forum qui se tient jusque ce soir au Palais Brongniart...
L’e-mobilier, le nouveau visage de la French Tech L’e-mobilier, le nouveau visage de la French Tech 24/01/2018 - L’immobilier en ligne ou e-mobilier se développe en France. 400 start-up se p...
Nouvelles normes européennes, ce qui change pour les usagers bancaires Nouvelles normes européennes, ce qui change pour les usagers bancaires 18/01/2018 - La DSP2 ou deuxième directive sur les services de paiements modifie les pratiques...