Les jeunes profitent des taux bas

Les jeunes profitent des taux bas

L’heure est à l’acquisition pour les jeunes ménages. Qu’ils soient mariés ou non, c’est le moment de devenir propriétaire car les taux des crédits immobiliers affichent des niveaux inédits.

Emprunter à deux, un choix engageant

Emprunter à deux est un choix primordial pour les ménages. Cette décision marque un vrai pas dans la vie du couple. D’ailleurs, dans un récent sondage mené auprès des foyers, emprunter pour acheter un bien immobilier est considéré comme un engagement plus important que le mariage. Toujours selon cette étude, la part d’emprunteurs mariés et ceux non-mariés sont sensiblement les mêmes soit respectivement 35 % et 33 %.

A noter que pour plus d’un ménage sur deux (51 % plus précisément), l’achat d’un bien se réalise sans progéniture. Les enfants arrivent par la suite au sein du foyer des primo-accédants. La construction d’une famille s’établit donc une fois la stabilité acquise. En accédant à la propriété à l’aide d’un crédit immobilier, les co-emprunteurs instaurent une certaine stabilité, car leur mensualité de remboursement ne devrait pas évoluer dans le temps. A contrario, avec une location, le loyer peut être révisé annuellement ; le budget familial peut alors en pâtir.

A l’heure actuelle, devenir propriétaire quand on est un jeune ménage est très bonne idée. En effet, les taux d’emprunt des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas, c’est donc le moment de concrétiser un projet d’acquisition.

Les taux bas sont les alliés des primo-accédants

Avec un taux moyen de 1,19 % au troisième trimestre de l’année, emprunter est bien moins cher qu’au début des années 2000. Toutes les durées d’emprunt sont concernées par cette forte baisse, ainsi la moyenne est de 0,92 sur 15 ans, de 1,08 % sur 20 années et même de 1,33 % sur 25 ans. Même sur une très longue durée, les conditions de financements sont exceptionnelles.

Les jeunes emprunteurs ne se font donc pas prier pour répondre à l’appel des taux bas. Il n’est pas surprenant que l’âge du premier achat immobilier se fixe ainsi à 32 ans. A cet âge, des situations professionnelles et personnels stables permettent d’envisager l’achat d’un bien. Cela est confirmé par la tranche d’âge où se situe le plus de primo-accédants à savoir les 25 à 40 ans qui sont 71 % à avoir réalisé leur souhait de propriété.

Durant le parcours d’achat, l’enthousiasme est de mise pour 87 % des personnes sondées. Mais plus d’une personne sur deux (57%) est angoissée à l’idée d’acheter. Quoi qu’il en soit, au regard de l’attractivité des taux d’emprunt, l’angoisse ne devrait pas être de mise. Au contraire, les jeunes primo-accédants ont les cartes en main pour réaliser un premier achat.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...