Les intermédiaires bancaires sont devenus incontournables

Les intermédiaires bancaires sont devenus incontournables

Solliciter un intermédiaire bancaire est devenu un réflexe pour la majorité des Français souhaitant faire un crédit immobilier, un rachat de prêt ou encore une délégation d’assurance. Ces professionnels s’adaptent à tous les profils et à tous les projets.

L’intermédiaire bancaire : plus qu’un conseiller

Bénéficiant d’un cadre législatif particulièrement rigoureux, le métier d’intermédiaire bancaire a du succès. Pour des raisons diverses et variées, la plupart des Français sollicitent désormais ces spécialistes pour bénéficier des meilleures offres en vigueur.

Certes, un intermédiaire bancaire est avant tout un conseiller qui rencontre les clients qui ont projet (immobilier, rachat de crédit, délégation d’assurance emprunteur) quelle que soit l’étape, puis définir avec eux la meilleure offre adaptée à leur profil, mais c’est aussi un accompagnateur qui suit ses clients à toutes les étapes de leur projet.

De plus, contrairement à une banque, un intermédiaire bancaire à l’avantage d’avoir une vision complète sur les offres, les critères et les modalités des différents établissements bancaires. Cela lui permet ainsi de s’adapter aux besoins et aux projets de chaque client pour le financement ou l’assurance-emprunteur.

L’intermédiaire bancaire s’adapte aussi aux critères de chaque client

Jouant un vrai rôle d’accompagnement, l’intermédiaire bancaire travaille en fonction des critères de chaque client (niveau de revenus, taux d’endettement, garanties supplémentaires…). A savoir que dès le premier contact (en agence ou téléphonique), ce professionnel informe son client sur tous les aspects législatifs et réglementaires concernant son projet.

De ce fait, c’est en fonction de la réglementation que ce professionnel s’adapte aux critères de son client. Ainsi, son client pourra décider de privilégier une banque, d’opter pour un prêt modulable, ajouter l’option de transfert de prêt, ajouter des garanties complémentaires… Même si les critères de ses clients ne sont pas les mêmes, un intermédiaire bancaire sera toujours en mesure de proposer des offres adaptées à chaque client.

Par ailleurs, il faut savoir que le travail de ce professionnel ne s’arrête pas seulement à la signature du contrat ou de l’offre de prêt. Il accompagne son client jusqu’à la signature définitive chez le notaire lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier, en prenant soin de vérifier que tout est en ordre.

Même au-delà, il ne rompt pas définitivement le contact, puisque le marché et la législation du prêt ou de l’assurance emprunteur peuvent évoluer. Dans certains cas, l’intermédiaire bancaire continuera d’informer son client sur les nouvelles opportunités lui permettant d’optimiser ses finances.


Dernières actualités Banque
E-carte bleue : un service qui protège les usagers bancaires E-carte bleue : un service qui protège les usagers bancaires 16/02/2018 - La carte bancaire virtuelle permet à un consommateur d’acheter en ligne sans dévoiler les coordonnées sa propre carte...
Recrutement de nouveaux clients : les banques traditionnelles n’y arrivent plus Recrutement de nouveaux clients : les banques traditionnelles n’y arrivent plus 12/02/2018 - Selon une récente étude, la capacité des banques traditionnelles à attirer de nouveaux clients réguliers s’enraye....
Une nouvelle banque en ligne en 2019 ? Une nouvelle banque en ligne en 2019 ? 12/02/2018 - Chaque groupe bancaire développe son offre en ligne.  Dans cette optique, un nouveau venu est annoncé pour l’année...
Frais bancaires, comment les limiter ? Frais bancaires, comment les limiter ? 08/02/2018 - Seulement 2 clients bancaires sur 10 sont en mesure d’indiquer le montant de leurs frais de banque. Une majorité est prête...
Comment les Français ont-ils placé leur argent en 2017 Comment les Français ont-ils placé leur argent en 2017 07/02/2018 - La Banque de France a scruté les comptes des usagers bancaires dans l’Hexagone. L’assurance-vie et les épargnes r...