Impôts : jusqu’au 17 mai pour déclarer ses revenus

Impôts : jusqu’au 17 mai pour déclarer ses revenus

Les déclarations de revenus « papier » doivent être envoyées avant mercredi. Les contribuables déclarant en ligne bénéficient d’un délai supplémentaire.

Mercredi 17 mai minuit, il sera trop tard pour les déclarations papier

Passé mercredi minuit, il sera trop tard pour envoyer sa déclaration d’impôts. En effet, les contribuables ont jusqu’au 17 mai pour remplir leur déclaration de revenus. Cette date butoir est fixée pour les Français qui ont choisi d’envoyer par support papier leur déclaration. Ils devraient toutefois être moins nombreux que les années précédentes car une mesure encourage les déclarations en ligne.

En effet, si le revenu fiscal de référence 2015 est supérieur à 28 000 euros, le contribuable devra se rendre sur son espace en ligne. Des dérogations ont été prévues pour rassurer les personnes qui n’ont pas d’accès à Internet ou qui ne sont pas en mesure de maitriser les outils informatiques. Ces personnes devront alors se tourner vers la déclaration papier. Comme chaque année, opter pour une déclaration de ses revenus en ligne permet de bénéficier d’un délai supplémentaire. Les dates limites pour se rendre sur son espace fiscal en ligne varient en fonction du lieu de résidence du contribuable.

Ouvert depuis le 12 avril dernier, le service en ligne sera clôt selon trois dates différentes :

  • le mardi 23 mai à minuit pour les départements 01 à 19 et l’étranger,
  • le mardi 30 mai à minuit pour les départements 20 à 49,
  • le mardi 6 juin à minuit pour les départements 50 à 976.

Le prélèvement à la source sera-t-il effectif l’année prochaine ?

En 2018, les Français vont connaître un changement majeur dans leur relation avec l’administration fiscale. En effet, dès l’année prochaine, l’impôt sur le revenu sera prélevé à la source. C’est-à-dire que les contribuables salariés verront leur impôt être directement prélevé sur leur fiche de salaire. Cependant, le président Macron récemment élu pourrait revenir sur cette disposition. Selon l’entourage du désormais ex-candidat à la présidentielle 2017, le prélèvement à la source pourrait être mis en suspens. Dans un premier temps, un audit devrait réaliser le mois prochain afin d’évaluer la capacité d’application du dispositif. L’audit déterminera si dans les dispositions actuelles le prélèvement à la source est efficacement applicable. Le dispositif pourrait ensuite être installé mais à titre expérimental. Il semblerait que certaines des administrations concernées ne soit pas totalement prêtes à inclure le prélèvement à la source dans leurs processus internes. Défendue ou attaquée, cette mesure fiscale risque donc de revenir au cœur du débat politique.


Dernières actualités Législation
Prélèvement à la source : lancement en 2019 Prélèvement à la source : lancement en 2019 15/11/2017 - Après un report en mai dernier, le prélèvement à la source de l’impôt sur...
Baisse du crédit d’impôt, il est temps de changer ses fenêtres Baisse du crédit d’impôt, il est temps de changer ses fenêtres 02/11/2017 - La réduction du taux du crédit d’impôt transition énergétique - CITE – inquiète...
Fin du crédit d’impôt CITE, comment financer les travaux Fin du crédit d’impôt CITE, comment financer les travaux 06/10/2017 - Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ne concernera plus les changements...
PTZ 2018, un dispositif plus encadré PTZ 2018, un dispositif plus encadré 14/09/2017 - Le gouvernement compte recadrer les dispositions du futur Prêt à taux zéro. Les...
Le décret sur la domiciliation bancaire est-il une régression pour les emprunteurs ? Le décret sur la domiciliation bancaire est-il une régression pour les emprunteurs ? 05/09/2017 - Ayant pour vocation à protéger les emprunteurs contre les abus des banques et autres...