Immobilier : les prix en hausse dans les grandes villes françaises

Immobilier : les prix en hausse dans les grandes villes françaises

Le dynamisme du marché est accompagné d’une hausse des prix. Les agglomérations sont les principales cibles de cette augmentation du coût du mètre carré immobilier.

Paris et Lyon, les villes les plus chères de France

Si au cours de l’année 2016 les taux d’intérêt ont fortement baissé, dans le même temps les prix du marché immobilier ont, eux, suivi une tendance inverse. Pourtant depuis 3 ans, le dynamisme du marché s’est montré particulièrement florissant. D’ailleurs, les notaires planchent sur un cru exceptionnel en 2017 avec plus de 880 000 ventes de biens immobiliers malgré des prix de vente en augmentation.

Selon les chiffres des établissements de crédits ou des réseaux d’agences immobilières, cette hausse est ressentie différemment sur le marché urbain ou rural. Avec 1,5 % de hausse des prix au niveau national, les principales grandes villes sont nettement au-delà de cette moyenne avec des chiffres allant de +4 à 8 %. Sans surprise, Paris demeure la ville où l’immobilier est le plus cher de France. Dans la capitale, le mètre carré atteint 8952 euros en moyenne.

Les biens au bon prix se vendent rapidement

Depuis 2009, le marché parisien a augmenté ses tarifs de 45 % là où la moyenne nationale est de 9 %. Ces prix élevés ne repoussent pas les acheteurs puisque les biens parisiens se vendent rapidement même avec un prix moyen de 450 000 euros. Plus de 8 acheteurs sur 10 sont des cadres moyens ou supérieurs alors que les employés ne représentent que 7 %.

Paris n’est pas la seule agglomération à voir ses prix augmenter. A titre d’exemple, Lyon décroche le titre de la deuxième ville la plus chère de France. Seules deux grandes villes tirent leur épingle du jeu et voit les prix des biens diminuer, il s’agit d’Amiens et Dijon.

Pour limiter les coûts, les acheteurs peuvent toujours tenter de négocier les prix bien que la période actuelle soit peu propice à la négociation. Ces derniers mois, les acheteurs ont réussi à baisser les prix de 4 %. Mais dans les zones où le marché est tendu, la négociation est moindre puisque les vendeurs savent que leur bien sera vite vendu.


Dernières actualités Immobilier
2018 a souri au marché de l’immobilier ancien 2018 a souri au marché de l’immobilier ancien 09/12/2018 - Les transactions du marché de la pierre ont connu un réel dynamisme au cours des...
Infographie : comment effectuer une délégation d’assurance emprunteur ? Infographie : comment effectuer une délégation d’assurance emprunteur ? 07/12/2018 - Une délégation d’assurance nécessite de respecter des étapes précises. Retour...
Les Français sont moins nombreux à posséder un patrimoine financier Les Français sont moins nombreux à posséder un patrimoine financier 06/12/2018 - Les inégalités de patrimoine se creusent en France en 2018, alors que les retraités...
L’étiquette énergie d’une maison : un facteur important pour les acheteurs L’étiquette énergie d’une maison : un facteur important pour les acheteurs 05/12/2018 - Outre les critères purement esthétiques, la performance énergétique d’un bien...
Le volume des prêts accordés aux ménages devrait baisser en 2019 Le volume des prêts accordés aux ménages devrait baisser en 2019 30/11/2018 - Selon les réseaux d’intermédiaire bancaire, les ménages Français devraient...