Immobilier : une hausse des prix encore attendue en 2019

Immobilier : une hausse des prix encore attendue en 2019

Le marché de l’immobilier termine sa course avec une note moyenne en 2018 malgré les taux bas. La hausse des prix et l’affaiblissement du pouvoir d’achat des ménages peuvent l’expliquer.

Un volume de transactions en chute par rapport à 2017

Les professionnels du secteur de l’immobilier avancent que la fin d’année de 2018 n’a pas été à l’image de ses premiers mois. En effet, un recul du nombre de transactions enregistrées s’est initié à partir de la période estivale. Pourtant, les ménages en quête d’une propriété profitaient de taux d’intérêt attrayant. Le financement compétitif des acquisitions n’a cependant pas pu compenser pleinement la hausse des prix relativement agressive dans certaines zones. Et le rebond de l’inflation, proche des 2%, a également réduit le pouvoir d’achat des ménages, rendant l’accès à la propriété plus difficile pour les revenus modestes.

Mais c’est bien l’accroissement des prix sur le marché de l’immobilier qui a le plus affecté la dynamique du marché en 2018. Et des disparités évidentes existent sur le territoire. En effet, l’évolution des prix est sensiblement différente en fonction des régions. Un constat plus que visibles dans les grandes métropoles. À Paris, certains arrondissements tutoient les 10 000 euros au mètre carré, voire les dépassent. Au global, une agence immobilière française estime que le prix moyen du mètre carré a progressé de 1,7% sur les 12 derniers mois, pour atteindre 2 595 euros. En 2019, une augmentation est également pressentie dans une propension comprise entre 1 et 2% et accompagnée d’une remontée du nombre de ventes.

Un début d’année 2019 à surveiller de près

Toutefois, l’année 2018 s’est conclue sur un résultat satisfaisant avec près de 950 000 achats. Une belle performance qui témoigne d’une demande soutenue et active, mais qui reste en retard par rapport aux statistiques de 2017. En effet, 986 000 transactions ont été effectuées au cours de cette année. Un bond historique qui tutoyait la barre symbolique du million. Si l’écart est loin d’être important en volume entre 2017 et l’année qui vient de se terminer, il faut rappeler que c’est la première fois depuis 2014 que le marché connaît une décroissance.

Il va être intéressant de se pencher sur les premiers mois de 2019 pour analyser l’évolution de la courbe du marché. Alors que la relève des taux est attendue depuis quelques mois déjà, celle-ci ne se fait que très peu ressentir suite à une variation quasi nulle. Les ménages aux revenus confortables peuvent même encore emprunter à des conditions extrêmement avantageuses. Cependant, la mise en place du prélèvement à la source pourrait inciter les particuliers à mettre en stand-by leur projet d’achat, dans le but d’en analyser les premiers effets sur leur capacité d’emprunt.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...