Immobilier : le capital emprunté moyen en hausse de 6 % en 2016

Immobilier : le capital emprunté moyen en hausse de 6 % en 2016

Le rapport de l’ACPR démontre une augmentation du montant moyen emprunté dans le cadre d’un financement immobilier en 2016. La baisse des taux d’intérêt a fortement stimulé le marché.

Les emprunteurs ont optimisé leur achat immobilier

A moins d’avoir fait le tour du monde en 2016 et de ne pas s’être tenu au fait de l’actualité française, il est n’est possible d’être passé à côté de la baisse des taux des crédits immobiliers. Les Français en quête de placements immobiliers, ou tout simplement d’une résidence principale, ne se sont pas fait prier pour dynamiser le marché. En effet, les faibles taux d’intérêt ont permis aux acheteurs de s’endetter à des taux défiants toute concurrence.

Pour les profils « chouchoutés » par les établissements bancaires, les prêts ont pu se négocier à des taux fixes à moins de 1 %. Les primo-accédants ont fortement profité de cette aubaine. Dans certains cas, les banques ont délivré des crédits à 110 % c’est-à-dire que le capital emprunté couvre à la fois le prix d’achat du bien mais aussi les frais de notaires. D’ordinaire, les émoluments du notaire sont à la charge des acheteurs puisque leur apport personnel doit au moins les couvrir.

Les Franciliens ont emprunté davantage que les Provinciaux

En 2016, la baisse historique a donc eu un impact positif sur le marché immobilier. L’augmentation du pouvoir d’achat immobilier des Français leur a permis d’acheter des surfaces plus importantes sans nécessairement creuser l’endettement. Ainsi, le capital emprunté moyen s’est fixé à 157 900 euros l’année dernière. Selon le rapport sur le financement à l’habitat de l’ACPR, le prêt moyen a grimpé de 6 %. Pour rappel, l’augmentation observée en 2015 s’était établi à 2,5 %. L’augmentation des prix de l’immobilier entamée depuis 2015 a également participé à la hausse du prêt moyen.

Sans surprise le prêt moyen octroyé en Île-de-France est au-delà de la moyenne observée sur tout le territoire. Le standing des biens en vente et le pouvoir d’achat des Franciliens ont fait grimper le capital de 7,3 % entre 2015 et 2016 pour se fixer au montant moyen de 221 500 euros. Alors qu’en province ce montant s’établi à 142 400 euros soit une hausse de 4,7 %.


Dernières actualités Immobilier
De plus en plus de banques accordent des crédits immobiliers sans apport De plus en plus de banques accordent des crédits immobiliers sans apport 23/01/2019 - Dans une logique de soutien au marché de la pierre, les établissements bancaires...
Crédit immobilier : la banque peut exiger le remboursement intégral Crédit immobilier : la banque peut exiger le remboursement intégral 22/01/2019 - La justice a condamné un emprunteur d’un crédit à l’habitat qui a sciemment...
Investissement immobilier : la résidence gérée Investissement immobilier : la résidence gérée 21/01/2019 - Les résidences services pour étudiants ou pour sénior ont un véritable vivier...
Immobilier : des taux toujours stables en clôture de l’année Immobilier : des taux toujours stables en clôture de l’année 17/01/2019 - Les taux d’emprunt ont terminé l’année précédente avec une stabilité à...
L’encours des crédits immobiliers cumule 1 000 milliards d’euros en France L’encours des crédits immobiliers cumule 1 000 milliards d’euros en France 15/01/2019 - L’année 2018 s’est conclue avec une statistique encore jamais vue démontrant...