Les Français changent de banque pour obtenir un meilleur crédit

Les Français changent de banque pour obtenir un meilleur crédit

8 emprunteurs sur 10 confient avoir changé de banque pour trouver des conditions de financement attractives.

Changer de banque pour une meilleure offre de prêt immobilier

Bien que les taux affichent une légère hausse, les conditions de financements n’en restent pas moins attractives. Pour les profils « chouchous » des banques, la moyenne a retrouvé des niveaux observés en 2016. Pour rappel, cette année restera dans les annales du crédit immobilier comme une année exceptionnelle.

Les taux bas n’empêchent pas les demandeurs de prêts de rechercher les meilleures offres sur le marché. Pour cela, ils se renseignent auprès de leur banque habituelle mais n’hésitent pas également à regarder les offres de la concurrence. Au final, plus de 8 emprunteurs sur 10 ont changé de banque à l’occasion de leur demande de prêt immobilier.

Mais pour trouver les meilleures conditions de financement, il ne suffit pas de comparer les différentes agences bancaires. Un apport suffisant va également permettre de négocier un taux intéressant avec son conseiller financier. De manière générale, un apport d’au moins 10 % est perçu comme un bon signal par les banquiers. Néanmoins, disposer de liquidités représentant plusieurs milliers d’euros est une situation qui n’est pas donnée à tous les ménages emprunteurs.

Les primo-accédants sont 28 % à solliciter l’aide des parents

Parmi les primo-accédants des profils interrogés, 67 % d’entre eux confient avoir des difficultés à rassembler cette somme. Bien souvent, le soutien financier des parents est une étape devenue incontournable lors du montage du dossier de financement. Pour les accédants français à la propriété, ce recours aux parents n’est pas une généralité car ils sont 28 % à compter sur cette aide. A titre de comparaison, le coup de pouce des parents est nécessaire pour 66 % des emprunteurs en Chine.

Au chapitre du taux d’endettement, c’est-à-dire la part des charges par rapport aux revenus, les emprunteurs français ont, en moyenne, un taux de 38 %. En règle générale, les établissements bancaires veillent à ce que ce taux ne dépasse les 33 % lors d’une demande de financement. L’endettement des Français reste correct car il correspond exactement à la moyenne des emprunteurs dans le monde. A noter qu’avec l’âge, le taux d’endettement diminue. Par exemple, les Millenials dépensent 41 % de leurs revenus en mensualités tandis que pour les baby-boomers cette part descend à 29 %.


Dernières actualités Banque
Les espèces ont toujours cours en 2019 Les espèces ont toujours cours en 2019 16/09/2019 - Les pièces et les billets ne sont pas prêts de disparaître, même si le portefeuille a de plus en plus tendance à se...
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen
Sur la plage, attention à votre carte bancaire Sur la plage, attention à votre carte bancaire 19/08/2019 - Quelques cas de paiement sans contact non-désirés se sont produits cet été sur les plages françaises. Les cartes de...