Les Français pourraient bénéficier de taux d’intérêt réels négatifs

Les Français pourraient bénéficier de taux d’intérêt réels négatifs

Selon les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt ont encore reculé le mois dernier pour atteindre 1,46 % en moyenne. Cependant, en prenant en compte le niveau de l’inflation (+1,36 % sur un an), le taux d’intérêt réel s’établirait à 0,13 %. A ce rythme, les Français pourraient bientôt bénéficier de taux d’intérêt réels négatifs.

Les Français pourraient bientôt gagner de l’argent en empruntant : explications

Les observateurs ne cessent de le répéter, les établissements bancaires continuent de proposer des taux d’intérêt particulièrement attrayants. Cela offre une véritable opportunité pour les Français souhaitant s’endetter pour financer l’acquisition d’un bien immobilier et pour ceux qui souhaitent optimiser le coût de leur emprunt à l’habitat via un rachat de crédit immobilier.

Le mois dernier, les barèmes ont encore reculé pour atteindre 1,46 % en moyenne (toute durée confondue et sans garanties), selon les données publiées par l’Observatoire Crédit Logement/CSA, soit le plus bas niveau depuis février 2017.

En tenant compte de l’inflation dans ce contexte, force est de constater que le coût du crédit n’a jamais été aussi peu cher en France. Dans l’Hexagone, les banques continuent de baisser leurs barèmes, alors que le niveau d’inflation repart. Conséquence : les taux réels flirtent avec le seuil du zéro. En fait, il faut comprendre la notion de taux d’intérêt nominal et le taux réel pour comprendre la possibilité d’emprunter à taux négatif. A savoir que d’un côté, il y a le taux nominal qui est proposé par la banque au moment de la négociation du contrat de prêt. De l’autre côté, il y a le taux réel qui correspond au taux nominal sous déduction du taux d’inflation.

De ce fait, avec un taux d’intérêt nominal moyen à 1,46 % et une inflation de 1,36 %, le taux réel sur les prêts à l’habitat était à 0,13  en mai, son niveau le plus bas depuis 11 ans. Si cette tendance perdure, les Français pourraient bientôt s’endetter à des taux réels négatifs malgré la hausse des prix du mètre carré.

Prêt immobilier : l’Hexagone se distingue par des barèmes très bas

Après une année 2017 exceptionnelle en termes de productions et du nombre de prêts accordés, le marché immobilier tricolore continue d’accroître plus vite que la moyenne de l’Union Européenne. Selon, les dernières statistiques, l’Hexagone pèse à lui seul environ 15 % de l’ensemble des financements à l’habitat accordés au sein de l’UE.

Pour les experts, cette dynamique du marché immobilier tricolore s’explique principalement par le niveau des taux d’intérêt proposés en France. A savoir que les banques Françaises proposent les barèmes les plus attractifs en Europe. En fait, les prêteurs peuvent se permettre de proposer des taux inédits aux emprunteurs Français, puisque ces derniers présentent des niveaux d’endettement relativement faibles comparés à leurs voisins Européens. Avec environ 51 000 euros d’endettement moyen par ménage, les ménages Français représentent très peu de risques d’une crise de la dette pour les familles.

Cet état de grâce devrait même perdurer dans les mois, voire les années à venir selon certains observateurs. Des volumes d’emprunt peu importants à la concurrence rude que se livrent les prêteurs en passant par le taux d’endettement des ménages très raisonnables, tous les facteurs semblent favorables pour que cette tendance perdure encore quelques années en France. Cependant, il faut savoir que le marché Européen du crédit peut être impacté par un changement de la politique monétaire de la banque centrale Européenne ou même par une crise socio-économique au sein du Vieux Continent.


Dernières actualités Immobilier
De plus en plus de banques accordent des crédits immobiliers sans apport De plus en plus de banques accordent des crédits immobiliers sans apport 23/01/2019 - Dans une logique de soutien au marché de la pierre, les établissements bancaires...
Crédit immobilier : la banque peut exiger le remboursement intégral Crédit immobilier : la banque peut exiger le remboursement intégral 22/01/2019 - La justice a condamné un emprunteur d’un crédit à l’habitat qui a sciemment...
Investissement immobilier : la résidence gérée Investissement immobilier : la résidence gérée 21/01/2019 - Les résidences services pour étudiants ou pour sénior ont un véritable vivier...
Immobilier : des taux toujours stables en clôture de l’année Immobilier : des taux toujours stables en clôture de l’année 17/01/2019 - Les taux d’emprunt ont terminé l’année précédente avec une stabilité à...
L’encours des crédits immobiliers cumule 1 000 milliards d’euros en France L’encours des crédits immobiliers cumule 1 000 milliards d’euros en France 15/01/2019 - L’année 2018 s’est conclue avec une statistique encore jamais vue démontrant...