Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne

Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne

Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en dehors.

Paiement à l’étranger, un casse-tête pour les consommateurs

A l’heure du quasi tout numérique, il devenu facile de transférer des fonds entre plusieurs comptes. Le nombre d’applications pour smartphone, lui, ne cesse de croitre. Car la rapidité des transferts est devenue un critère parmi  les plus importants lors du choix d’une banque et surtout d’une banque en ligne. Les échanges de fonds sont devenus courant que ce soit pour participer à une cagnotte ou bien pour rembourser des amis.

Mais à l’ère de la mondialisation, les échanges se limitent plus à des virements nationaux. Les transferts de fonds ont largement dépassé les frontières de l’Europe et du monde.  Si internet rapproche virtuellement les personnes, elles ont également accès à n’importe quelle boutique sur la planète.

Les virements internationaux peuvent également intervenir lors d’un séjour Erasmus. Par exemple, dans le cas de parents qui souhaitent envoyer des fonds à leur enfant qui étudie à l’étranger. Il faut alors y regarder à deux fois avant de procéder à l’opération car des frais pourront être facturés.

Une mesure effective dès la fin de l’année

Si les virements ont lieu au sein de la zone SEPA, ceux-ci ne seront pas facturés car cet espace unique européen permet d’échanger des fonds sans frais. Mais la donne change lorsqu’il s’agit d’un achat en Europe. En effet, sortir sa carte bleue implique l’acceptation d’une facturation supplémentaire. Au moment du paiement, il est difficile de connaitre les frais engendrés.

A moins d’avoir une calculatrice en main et de connaitre les modalités de son compte en banque, ces frais sont découverts par la suite sur le relevé de compte. Au sein de la zone Euro, les frais sont déjà harmonisés mais en dehors, c’est une autre histoire.

Le Conseil européen a décidé que toutes les transactions passées, dans et en dehors de la zone SEPA, devront être facturées au même prix. Une tarification qui est laissée à la libre appréciation des établissements bancaires. Toutefois, cette mesure n’est pas immédiate puisque les banques ont un délai pour mettre en place cette décision de Bruxelles. En effet, les effets de décision seront effectifs à partir du 15 décembre prochain.


Dernières actualités Banque
Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés 18/09/2019 - A partir du 1er octobre, un établissement bancaire privé va taxer les dépôts de ses clients supérieurs à un million...
Les espèces ont toujours cours en 2019 Les espèces ont toujours cours en 2019 16/09/2019 - Les pièces et les billets ne sont pas prêts de disparaître, même si le portefeuille a de plus en plus tendance à se...
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen