Le financement de frais d’obsèques

Le financement de frais d’obsèques

En ce jour de Toussaint et de visites des cimetières, la question de la gestion de ses propres funérailles est opportune et bienvenue. Car en la matière, il vaut mieux prendre les devants.

Une période qui ne doit pas précipiter les choix

N’importe qui est un jour confronté à la dure réalité des obsèques d’un proche ou d’un parent. Un décès peut survenir de manière abrupte et bien souvent, dans ce cas le défunt n’a pu prendre des dispositions (cela est bien compréhensif), en particulier celles relatives aux frais d’obsèques vont permettre de couvrir l’ensemble des frais inhérents aux funérailles.

Prévoir à l’avance ses funérailles n’a rien de morbide. Au contraire, cela permet de protéger ses proches et de se s’assurer qu’ils n’auront pas à prendre en charge les frais liés aux obsèques. Dans une période particulièrement difficile à vivre, la gestion des obsèques n’est pas toujours vaine. Une planification des funérailles va donc permettre aux proches de mieux vivre une disparition.

Mais lors d’un décès brutal ou soudain, il n’est pas toujours évident de prendre les bonnes décisions. Les professionnels du marché funéraire sauront accompagner et guider les familles, cependant ils restent des commerçants avant tout. L’achat ou la souscription à des services superflus peuvent donc survenir.

Emprunter pour des obsèques

Dès le décès d’une personne, ses comptes bancaires sont bloqués. Toutefois, la banque peut y accéder pour prendre en charge une partie des obsèques. Néanmoins, il peut arriver pour les familles de devoir engager des deniers personnels pour couvrir ces frais. Si, les ayants-droits ont la possibilité de couvrir ces dépenses, la question du financement ne se pose pas. En revanche, si la situation ne le permet pas, ces milliers d’euros vont poser problème. En France, la moyenne des frais s’élève à environ 3500 euros.

Une solution rapide consiste à souscrire un crédit obsèques. Les capitaux empruntés vont permettre le paiement des factures émises par les pompes funèbres. En réalité, ce prêt pour obsèques est un crédit à la consommation affecté souscrit auprès d’un établissement spécialisé. Dans ce cas, la personne ayant adhéré à ce produit financier devient emprunteur et débiteur de l’établissement prêteur.

Cependant, si ce particulier a déjà des crédits en cours de remboursement, cette nouvelle ligne de crédit va accroitre son taux d’endettement. Un prêt obsèques ne doit donc pas être pris à la légère ni dans la précipitation car les conséquences sur les finances d’un ménage peuvent être importantes.


Dernières actualités Consommation
Le crédit à la consommation plombé par les perspectives du marché automobile Le crédit à la consommation plombé par les perspectives du marché automobile 16/01/2019 - La demande de crédit pour financer un véhicule motorisé devrait accuser d’un...
Comment surmonter les dépenses des fêtes de fin d’année ? Comment surmonter les dépenses des fêtes de fin d’année ? 26/12/2018 - Noël et le Nouvel An sont des épisodes festifs très populaires en France. Mais...
Parler finances au réveillon de Noël Parler finances au réveillon de Noël 24/12/2018 - Les repas en famille sont l’occasion de parler budget et nouveaux projets avec...
Projet de loi portant sur la suppression de surtransposition des directives Européennes :... Projet de loi portant sur la suppression de surtransposition des directives Européennes : des mesures sur le prêt à la consommation ne font pas l’unanimité 03/12/2018 - Certaines mesures concernant le crédit à la consommation du nouveau projet de loi...
Vers des financements « verts » pour les crédits auto Vers des financements « verts » pour les crédits auto 02/12/2018 - Pour renouveler le parc automobile, les banques vont introduire plus de souplesse...