Faut-il profiter de la stabilité des taux pour faire un rachat de crédit ?

Faut-il profiter de la stabilité des taux pour faire un rachat de crédit ?

Selon les intermédiaires bancaires, la rentrée 2017 est principalement marquée par la stabilité ou la baisse des taux d’intérêt des crédits immobiliers. Cependant, faut-il profiter de cette stabilité pour faire racheter son prêt en cours ?

Taux d’intérêt : une rentrée marquée par la stabilité

Selon les établissements bancaires et les réseaux d’intermédiaires bancaires, les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent globalement attrayants. Toutefois, c’est la stabilité du coût du crédit qui prédomine en cette rentrée où la quasi-totalité des établissements prêteurs n’ont pas souhaité augmenter leurs taux d’intérêt.

Cependant, les banques qui l’ont fait, ont opté généralement pour des baisses pour rester compétitives ou pour optimiser leur part de marché. Ainsi, les statistiques montrent de légères baisses opérées par certains établissements bancaires.

A savoir que ces baisses varient entre 5 et 10 points de bases pour une majeure partie des profils emprunteurs et cela concerne la quasi-totalité des durées de remboursement et tous les types de projets y compris les opérations de rachat de crédit immobilier.

Le rachat de crédit reste opportun

Certes, les opérations de rachat et/ou de renégociation de crédit marquent une pause dans l’activité des banques, selon les derniers chiffres de la Banque de France, mais ces opérations bancaires peuvent encore faire des économies sous certaines conditions.

Pour rappel, pour qu’un rachat de prêt soit avantageux financièrement :

  • L’emprunteur doit être dans le premier tiers du remboursement de son crédit. Dans certains cas, il doit avoir au minimum la moitié de son financement à rembourser.
  • L’emprunteur doit obtenir un écart d’au moins 70 points de base entre son taux initial et celui proposé pour le rachat de prêt immobilier.
  • Enfin, son capital restant dû doit être important, au moins 70 000 euros.

A savoir que, l’activité du rachat de créance pourrait retrouver un nouveau souffle dans les semaines à venir, selon certaines prévisions. En fait, l’automne marque l’entrée dans une période traditionnelle active en matière de prêt. La quasi-totalité des banques ayant satisfait leurs objectifs commerciaux proposent des offres alléchantes pour se préparer en vue des objectifs plus ambitieux.

De de fait, il peut être intéressant de profiter de la stabilité ou de la baisse actuelle des taux d’intérêt pour optimiser le remboursement du capital restant dû de son prêt immobilier en cours.


Dernières actualités Rachat de crédit
Quasiment un ménage sur deux possédait un crédit en 2018 Quasiment un ménage sur deux possédait un crédit en 2018 14/02/2019 - Une publication de la fédération des banques fait état que 50% des ménages étaient...
Comment choisir un organisme de rachat de crédit Comment choisir un organisme de rachat de crédit 13/02/2019 - Le choix d’un organisme pour faire un rachat de prêts n’est pas anodin. Pour...
Les crédits ont été difficiles à rembourser pour les ménages en 2018 Les crédits ont été difficiles à rembourser pour les ménages en 2018 03/02/2019 - Les foyers semblent avoir des craintes à ne pas réussir à rembourser leurs prêts...
Rachat de crédit immobilier : les taux sont bas en ce début d’année 2019 Rachat de crédit immobilier : les taux sont bas en ce début d’année 2019 09/01/2019 - Comme anticipé par les grands réseaux d’intermédiaire bancaire, les établissements...
Crédit immobilier : les taux d’usure pourraient exclure certains emprunteurs du marché Crédit immobilier : les taux d’usure pourraient exclure certains emprunteurs du marché 13/12/2018 - Fixés trimestriellement par la Banque de France, les taux d’usure, de plus en...