Faut-il privilégier les banques en ligne ?

Faut-il privilégier les banques en ligne ?

Moins chères et plus réactives, les banques en lignes ou les banques 2.0 séduisent de plus en plus de Français. Cependant, faut-il désormais privilégier ces nouveaux acteurs ?

Pourquoi opter pour une banque en ligne ?

Les Français qui sont en train de monter un dossier de prêt immobilier ou de réfléchir à changer de banque, ont dû entendre parler des banques en ligne. Moins chères et plus réactives, ces nouvelles banques 2.0 plaisent à une clientèle connectée, jeune et désireuse de ne pas perdre de temps en agence.

Du crédit immobilier à l’assurance-vie en passant par les livrets d’épargne, les prêts à la consommation ou encore à l’assurance emprunteur, les banques en ligne proposent les mêmes offres que les établissements classiques, parfois même plus.

Cependant, opter pour une banque en ligne, c’est de faire le choix de profiter de beaucoup d’avantages en échange d’une nouvelle façon de vivre la banque. Le principal argument en faveur d’une banque 2.0  est ce qui a fait son succès : une véritable révolution sur les tarifs bancaires.

Dans certaines néo-banques, il est même possible de bénéficier d’un compte courant et d’une carte bancaire sans débourser le moindre centime d’euros tous les ans. Une aubaine pour de nombreux usagers des banques qui payent en moyenne 150 euros par an pour les services bancaires.

A ce jour, les études montent que ce sont les établissements bancaires en ligne qui proposent les tarifs les moins élevés. Pour un crédit immobilier ou financement à la consommation, il peut être intéressant de privilégier les offres des banques en ligne.

Banque en ligne : tout le monde peut y prétendre

A savoir que le rôle d’une banque en ligne n’est pas seulement limité à la mise à disposition d’un compte courant et de moyens de paiement. En fait, le compte courant gratuit et carte bancaire fonctionnent plutôt comme une porte d’entrée vers d’autres services, notamment le crédit, le rachat de crédit immobilier ou encore l’épargne.

Par ailleurs, si tout le monde peut opter pour une banque en ligne, il faut savoir que pour bénéficier gratuitement d’une carte bancaire standard, le client doit justifier au moins 1000 euros de revenus. Pour une carte Gold, il faut des revenus mensuels d’un moins 1 200 euros.

Il faut savoir également que la plupart des banques en ligne sont des filiales des groupes bancaires classiques. Elles peuvent donc présenter les mêmes garanties, mais avec des tarifs 1,6 à 3 fois moins élevés.

Néanmoins, les banques en lignes n’ont pas que des avantages, elles présentent également quelques freins potentiels notamment la perte relative du contact humain, des conditions d’entrée souvent plus strictes ou encore l’impossibilité de déposer de l’argent liquide.


Dernières actualités Banque
Frais bancaire : un gel des tarifs respecté et accompagné de diminutions Frais bancaire : un gel des tarifs respecté et accompagné de diminutions 22/02/2019 - Les banques tiennent leurs engagements en gelant leur tarification tout en réduisant le coût de certains services. Mais...
Les banques vont subir un « stress test » apocalyptique imaginé par la BCE Les banques vont subir un « stress test » apocalyptique imaginé par la BCE 16/02/2019 - Énième test après celui de novembre dernier pour les professionnels de la banque. Mais cette fois-ci, la Banque centrale...
Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place 15/02/2019 - Lancés officiellement en ce début 2019, les virements bancaires instantanés sont une réalité chez plusieurs profess
Les Français sont-ils prêts à passer à la banque en ligne ? Les Français sont-ils prêts à passer à la banque en ligne ? 12/02/2019 - Selon un récent sondage,  l’usage exclusif d’une banque en ligne n’est pas encore totalement démocratisé. Les banques...
Comment les Français ont-ils placé leur épargne en 2018 ? Comment les Français ont-ils placé leur épargne en 2018 ? 08/02/2019 - Les épargnants ont piloté pas loin de 90 milliards d’euros d’argent frais pour les placer sur diverses solutions d...