Faut-il ouvrir un PEL avant le 31 décembre 2017 ?

Faut-il ouvrir un PEL avant le 31 décembre 2017 ?

Ouvrir un plan épargne logement avant l’entrée en vigueur du projet de loi de finances pour 2018 peut être particulièrement avantageux pour les épargnants et futurs candidats au crédit immobilier. Explications.

Plan épargne logement : ce qui change au 1er janvier 2018

Le plan épargne logement est l’un des placements préférés des Français. A ce jour, la rémunération d’un PEL est de 1 % et les intérêts sont exonérés d’impôts sur le revenus jusqu’au 12ème anniversaire du contrat. Ils ne sont soumis qu’aux prélèvements sociaux au taux de 15,5 %.

Cependant, le projet de loi de finances pour 2018, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, prévoit de fiscaliser les intérêts issus des plans épargne logement souscrits à partir de 2018. En fait, les intérêts seront imputés du prélèvement forfaitaire unique de 30 % dès la première année du contrat. 

A savoir que les PEL ouverts aujourd’hui et avant la fin de l’année civile permettent de demander un financement immobilier aux taux d’intérêt de 2,2 % sur 15 ans. Certes, ce taux n’est pas attractif par rapport aux barèmes affichés actuellement (en moyenne 1,55 % sur 15 ans), mais avec les changements à venir de la politique de la BCE et le retour de l’inflation, ce taux pourrait bien devenir particulièrement attractif dans les années à venir. Un PEL ouvert avant la fin de l’année peut aussi permettre de bénéficier de la prime de 1 525 euros (maximum) dans l’hypothèse d’une demande de prêt immobilier.

Cette prime sera supprimée à partir du 1er janvier 2018. Il est conseillé, voire recommandé aux épargnants et aux futurs candidats au crédit à l’habitat n’ayant pas encore un PEL en cours, d’en ouvrir un avant la fin de l’année civile (31 décembre 2017).

En 2018, le PEL sera moins bien rémunéré que le livret A 

Avec l’entrée en vigueur du projet de loi de finances pour 2018, le PEL va donc procurer une maigre rémunération nette de 0,70 % par an, au lieu de 0,83 % pour les contrats souscrits avant le 31 décembre 2017. De ce fait, les nouveaux PEL offriront un rendement net inférieur à celui du livret A qui est à ce jour à 0,75 %.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il sera toujours possible de conserver les plans épargne logement plus anciens et de continuer à les alimenter jusqu’à leurs 10 ans. Ces comptes d’épargnes seront toujours rémunérés au taux de rendement en vigueur à la souscription et ce indéfiniment pour les PEL ouverts avant mars 2011. En fait, pour les plans ouverts à partir du 1er mars 2011, la période de fluctuation est limitée à seulement 5 ans après les 10 premières années d’alimentation.

Pour rappel, un plan épargne logement doit obligatoirement être alimenté d’au moins 45 euros par mois ou de 540 euros par an pendant 4 ans sans dépasser la limite de versement de 61 200 euros (hors intérêt). L’ouverture d’un PEL nécessite également un versement de 225 euros au minimum.


Dernières actualités Banque
Une autre néo-banque disponible en France Une autre néo-banque disponible en France 29/11/2018 - Un nouvel acteur vient d’arriver dans l’Hexagone  sur le marché des néo-banques. La digitalisation du secteur se poursuit...
Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération 26/11/2018 - Le mois d’octobre se conclut sur une nouvelle décollecte pour le livret A. Un effet saisonnier habituel est en cause et...
Néo-banques : gare aux pays de domiciliation des comptes bancaires Néo-banques : gare aux pays de domiciliation des comptes bancaires 25/11/2018 - Les banques en ligne enregistrent de plus en plus d’adeptes au fil des années qui passent. Mais une vigilance toute p...
Crypto-monnaies : bientôt une taxe de 30% sur les plus-values Crypto-monnaies : bientôt une taxe de 30% sur les plus-values 24/11/2018 - Les actifs virtuels sont dans le viseur des députés qui ont récemment adopté un projet qui vise à, entre autres, taxer...
Virement instantané : les Fintech et les banques répondent aux besoins Virement instantané : les Fintech et les banques répondent aux besoins 22/11/2018 - Les virements entre particuliers remplacent peu à peu les échanges en liquide. Quelles sont les solutions actuelles ?