Est-il possible d'acheter un bien en étant célibataire ?

Est-il possible d'acheter un bien en étant célibataire ?

L’achat d’un bien immobilier se complique pour les personnes célibataires. En effet, les banques privilégient les couples qui leur apportent une garantie de stabilité financière. Pour autant, contracter un prêt immobilier en étant célibataire n’est pas impossible. Explications.

Les conditions pour souscrire un crédit immobilier

Les conditions d’emprunt sont globalement les mêmes dans toutes les banques : un endettement de 33 % maximum, une situation financière stable, un apport personnel permettant de financer a minima les frais de notaire, une gestion saine des comptes. Ces exigences peuvent toutefois varier selon les profils d’emprunteurs.

De manière générale, les couples ont plus de facilité à souscrire un emprunt immobilier que les personnes seules. Effectivement, les établissements bancaires considèrent que le risque que les deux conjoints soient défaillants au même moment est moindre.

Si les célibataires semblent moins avantagés, certains spécialistes du secteur indiquent qu’ils sont de plus en plus nombreux à accéder à la propriété. Cependant, le montant qu’ils peuvent emprunter est nettement moins élevé que celui des couples. Cela est notamment lié au nombre d’enfants qui contraint les couples à acheter des biens de plus grande surface.

Célibataire, comment booster sa demande de prêt immobilier ?

L’achat d’un bien immobilier reste malgré tout possible pour les personnes célibataires disposant de moyens suffisants. Pour préparer efficacement son dossier, il est important de penser à toutes les dépenses liées à l’accession du logement : taxe foncière, frais de notaire, garanties, assurances, frais d’entretien, factures énergétiques.

 Il faudra également démontrer que le logement souhaité est en bon état et ne nécessite pas de travaux de rénovation engendrant des frais supplémentaires. Le fait de n’avoir aucun autre crédit en cours de remboursement et aucun découvert bancaire rassurera également le prêteur.

Pour mettre toutes les chances de son côté, la meilleure solution est d’apporter une garantie. Il peut s’agir d’un apport personnel élevé, d’une caution, de l’hypothèque ou encore du nantissement. Cela permet à l’établissement de crédit d’être assuré de pouvoir récupérer le capital restant dû en cas d’impossibilité de remboursement.

Enfin, les célibataires peuvent vérifier leur éligibilité à certaines aides financières. Il y a notamment le prêt taux zéro (PTZ ), le Prêt accession sociale (PAS), le Plan Epargne Logement (PEL). Les allocations logement peuvent aussi contribuer au remboursement des échéances du prêt.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : la clause de domiciliation des revenus sur la sellette Crédit immobilier : la clause de domiciliation des revenus sur la sellette 21/02/2019 - La domiciliation des revenus demandée par un prêteur lors d’une négociation...
Immobilier : un niveau de vie majoritairement moyen chez les propriétaires Immobilier : un niveau de vie majoritairement moyen chez les propriétaires 19/02/2019 - Les statistiques vont à l’encontre des pensées qui rapprochent généralement...
Immobilier neuf : les ventes reculent Immobilier neuf : les ventes reculent 18/02/2019 - Le marché de la pierre neuve n’a pas fait recette en 2018. Les Français se sont...
Crédit immobilier : les banques ont accordé 203 milliards d’euros en 2018 Crédit immobilier : les banques ont accordé 203 milliards d’euros en 2018 07/02/2019 - Selon les chiffres publiés par la Banque de France, les établissements bancaires...
Crédit immobilier : les offres sur 25 ans ont toujours le vent en poupe Crédit immobilier : les offres sur 25 ans ont toujours le vent en poupe 05/02/2019 - Permettant aux emprunteurs modestes de financer leur acquisition immobilière, les...