L’e-mobilier, le nouveau visage de la French Tech

L’e-mobilier, le nouveau visage de la French Tech

L’immobilier en ligne ou e-mobilier se développe en France. 400 start-up se positionnent dans ce secteur d’activités.

Les métiers de l’immobilier change

Le paysage de l’entreprenariat français voit pousser de plus en plus de start-up. Ces dernières ont une forte tendance à s’appuyer sur les évolutions numériques pour développer leurs activités. Les jeunes pousses innovantes sont identifiées sous la bannière de la French Tech pour briller dans et au-delà des frontières de l’Hexagone. Au sein de ces nouvelles sociétés, on dénombre plusieurs secteurs d’activités.

Les Fintech se spécialisent dans les services en lien avec la Finance et la Technologie (service de paiement, agrégation de compte), pour leur part les Assurtech exercent dans l’univers de l’assurance, tandis que les Regtech accompagnent les start-up dans le respect des réglementations. Le secteur de l’immobilier n’est pas en reste et intéresse de plus en plus les jeunes pousses en France. Pourtant, le nombre d’entreprises créées pour ce marché reste loin de celui de la Fintech.

L’immobilier en ligne, une nouvelle niche

Selon une étude publiée en début de semaine, l’e-immobilier compterait 400 start-up en France ce qui représente environ 3500 emplois. Les start-up ne font pas défaut à leur image puisqu’en majorité leurs salariés ont un âge qui oscille entre 28 et 33 ans. En moyenne, le nombre de collaborateurs peut se compter sur les doigts d’une seule main.

L’e-mobilier est un vaste univers qui rassemble des services divers et variés. Ainsi, les sociétés spécialisées dans l’investissement et le financement immobilier représentent 9 % d’entre-elles. Pour 18 % des start-up, elles se positionnent sur la construction des biens immobiliers. Mais le principal moteur d’activité est celui des transactions immobilières. Actuellement, près d’une société sur deux de l’e-mobilier est active dans les achats-ventes et les locations.

A l’échelle mondiale, l’e-immobilier ne pèse pas autant que la Fintech même si les financements sont en progression : 3 milliards de dollars en 2016 et 12 milliards en 2017. L’intérêt des investisseurs est donc réel. La Tech immobilière est donc à surveiller…


Dernières actualités Fintech
Les trois quarts des fintechs françaises sous la barre du million de CA Les trois quarts des fintechs françaises sous la barre du million de CA 11/11/2018 - Toutes les fintech n’ont pas encore décroché le titre de pépite. Au regard des...
Crédits : l’intelligence artificielle qui aide à la prise de décision Crédits : l’intelligence artificielle qui aide à la prise de décision 14/10/2018 - Entre fiction et réalité, l’intelligence artificielle (IA) ne laisse pas indifférent....
Quant est-il de la place des fintech depuis leur apparition ? Quant est-il de la place des fintech depuis leur apparition ? 13/10/2018 - En l’espace de quelques années, beaucoup de start-up se sont développées en...
Levées de fonds en cryptomonnaie, l’AMF délivrera un label Levées de fonds en cryptomonnaie, l’AMF délivrera un label 20/09/2018 - Selon les discussions en cours de la loi Pacte,  l’autorité des marchés financiers...
Crowdfunding immobilier : un taux moyen à 9,7 % en 2018 Crowdfunding immobilier : un taux moyen à 9,7 % en 2018 09/09/2018 - Les taux de rendement des prêts sur les sites de crowdfunding immobilier flirtent...