Le crowdfunding immobilier en forme au premier semestre 2017

Le crowdfunding immobilier en forme au premier semestre 2017

Le financement participatif de projets immobiliers a le vent en poupe. Il progresse de 20 % au 1er semestre 2017. Les internautes sont en attente de rendements intéressants.

36 millions d’euros collectés via le financement participatif immobilier

La Technologie financière (Fintech) est un univers très large. Elle s’étend de l’assurance-vie en ligne aux nouveaux moyens de paiements en passant par les modes de financement émergents. Dans la plupart des cas, les travaux des fintech restent méconnus du grand public. Pourtant sans le savoir, les internautes ont participé à l’émergence d’un secteur de technologie financière : le crowdfunding. Derrière cet anglicisme se cache le principe bien connu de la cagnotte. Il s’agit d’une collecte en ligne ouverte à tous et destinée au financement d’un projet en particulier.

D’abord cantonné aux projets artistiques ou caritatifs, le financement participatif s’est petit à petit ouvert au marché immobilier. Avec la naissance du crowdfunding immobilier, les internautes ont changé leur vision de la collecte en ligne. Désormais, ils investissent et attendent donc un retour sur leur apport en ligne a contrario du crowdfunding artistique qui fonctionne sous forme de dons. En 2017, le financement participatif immobilier rencontre un véritable succès auprès des usagers connectés.

9,5 % de taux de rendement moyen

Pour les porteurs de projets, il s’agit d’une nouvelle source de financements permettant de compléter ceux des filières classiques (collectivités territoriales ou établissements bancaires) tandis que pour les particuliers il s’agit de nouveaux investissements.

Selon le dernier baromètre du crowdfunding immobilier, le secteur se porte bien au premier semestre. En six mois, 85 projets immobiliers ont atteint le financement visé. Sur la même période, en 2016, ils étaient alors 63. Côté chiffres, 36 millions ont été collectés depuis janvier soit 20 % qu’au 1er semestre 2016. Un chiffre intéresse en particulier les internautes : celui du rendement moyen. Ce dernier atteint 9,5 % (contre 9,2 % en 2016). Ce rendement reste bien au-delà de ceux fourni par l’épargne réglementée ou bien l’assurance-vie.

Toutefois, investir en ligne dans l’immobilier contient toujours des risques à l’instar des placements indexés sur les marchés financiers. Pour éviter de telles déconvenues, les plateformes accentuent les contrôles sur la solidité et le sérieux du projet immobilier.


Dernières actualités Fintech
Les Fintechs et le marché du crédit : l’union fait la force Les Fintechs et le marché du crédit : l’union fait la force 14/10/2017 - A l’occasion du Lendit Europe, les fintech œuvrant dans le secteur du crédit...
La DSP2, c’est quoi ? La DSP2, c’est quoi ? 11/10/2017 - La deuxième directive européenne sur les services de paiements (DSP2) doit entrer...
Statut des Fintech dans l’Europe : ça avance Statut des Fintech dans l’Europe : ça avance 10/10/2017 - Lors du dernier Ecofin rassemblant 28 ministres des Finances, la place et le statut...
Banque et intelligence artificielle : qu’en est-il ? Banque et intelligence artificielle : qu’en est-il ? 04/10/2017 - Gain de productivité, baisse des coûts, optimisation des marges… tels sont entre...
Vers une réglementation européenne des Fintech ? Vers une réglementation européenne des Fintech ? 20/09/2017 - En réponse à une consultation de Bruxelles, les autorités françaises se positionnent...