Crédit immobilier : les primo-accédants ont toujours la côte

Crédit immobilier : les primo-accédants ont toujours la côte

Les derniers baromètres des intermédiaires bancaires montrent que les conditions de financement sont particulièrement attractives pour les primo-accédants, une catégorie d’emprunteurs de plus en plus privilégiée par les banques.

Les primo-accédants sont devenus les nouveaux « chouchous » des banques

Si la quasi-totalité des chiffres des banques et leurs intermédiaires montrent une relative stabilité des taux d’intérêt des crédits immobiliers depuis plus de 6 mois, il faut savoir que les barèmes ont continué de baisser pour les profils emprunteurs primo-accédants. C’est-à-dire, ceux qui accèdent à la propriété pour la 1ère fois.

Présentant plus de la moitié des demandes de financement à l’habitat, cette catégorie d’emprunteurs est en train de devenir le « chouchou » des banques. Cette stratégie d’assouplissement des conditions de crédit pour ces emprunteurs est désormais adoptée par la plupart des prêteurs et cela concerne tous les projets de financement.

A savoir que sur les 10 premiers mois de l’année, la majorité des meilleurs taux, pour acquérir un bien ou pour faire un rachat de crédit, ont été obtenus par les primo-accédants ayant avec de beaux profils emprunteurs (CDI, fonctionnaires, comportement bancaire sain…) et un apport personnel très important, mais pas toujours.

La conjoncture actuelle du marché du crédit caractérisée par une baisse de demande et une stabilité des conditions de prêts, reste particulièrement favorable à ces emprunteurs qui sont désormais privilégiés par les banques.

Les primo-accédants peuvent aussi faire racheter leur crédit immobilier

Même en bénéficiant des conditions préférentielles, les primo-accédants peuvent aussi solliciter un rachat ou un regroupement de crédits immobiliers pour des raisons diverses et variées. Pour rappel, un primo-accédant peut faire substituer son emprunt à l’habitat récemment souscrit par un nouvel emprunt à taux avantageux afin d’optimiser le remboursement de ses encours.

Il peut aussi regrouper ses prêts en cours (immobilier, consommation) en un seul à mensualité allégée afin de faire face à un accident de la vie (perte d’emploi, divorce, maladie…) sous condition d’éligibilité. A savoir que de nombreux établissements bancaires développent des solutions de rachat de créances à taux préférentiels aux primo-accédants.

Cependant, ces offres dédiées sont souvent très peu connues des particuliers, d’où la nécessité de solliciter un intermédiaire bancaire mandaté par plusieurs établissements spécialisés et qui a une plus large offre de rachat et de regroupement de prêts.


Dernières actualités Immobilier
2018 a souri au marché de l’immobilier ancien 2018 a souri au marché de l’immobilier ancien 09/12/2018 - Les transactions du marché de la pierre ont connu un réel dynamisme au cours des...
Infographie : comment effectuer une délégation d’assurance emprunteur ? Infographie : comment effectuer une délégation d’assurance emprunteur ? 07/12/2018 - Une délégation d’assurance nécessite de respecter des étapes précises. Retour...
Les Français sont moins nombreux à posséder un patrimoine financier Les Français sont moins nombreux à posséder un patrimoine financier 06/12/2018 - Les inégalités de patrimoine se creusent en France en 2018, alors que les retraités...
L’étiquette énergie d’une maison : un facteur important pour les acheteurs L’étiquette énergie d’une maison : un facteur important pour les acheteurs 05/12/2018 - Outre les critères purement esthétiques, la performance énergétique d’un bien...
Le volume des prêts accordés aux ménages devrait baisser en 2019 Le volume des prêts accordés aux ménages devrait baisser en 2019 30/11/2018 - Selon les réseaux d’intermédiaire bancaire, les ménages Français devraient...